Les acronymes de l’amour

C’est un couple de jeunes mariés qui part en voyage de noces. La maman du marié, très mère poule, fait promettre à son cher fils de lui écrire au moins une fois par semaine.

Le premier jour de leur arrivée sur leur lieu de résidence, les jeunes mariés envoie un premier télégramme. Celui-ci comporte en tout et pour tout un seul mot de trois lettres : « TVA ».

Une semaine plus tard, les tourtereaux envoient un deuxième télégramme tout aussi laconique puisqu’il ne comporte lui aussi que les lettres « TVA ».

Enfin, tout à la fin de leur séjour, les jeunes époux envoient un troisième télégramme, mais là encore, seules les trois lettres « TVA » y figurent.

À leur descente d’avion, la maman du marié accueille son fils comme s’il revenait de la guerre :
– Ahhh mon petit chéri ! Te voilà enfin… Mais dis-moi, pourquoi m’as-tu envoyé trois télégrammes qui où n’étaient écrites que les lettres « TVA » ?!

Et le fiston répond avec un sourire en coin :
– Le « TVA » du télégramme de la première semaine voulait dire : « Tendresse – Vitalité – Amour ». Le « TVA » de la deuxième semaine voulait dire : « Trou Vachement Agrandi ». Et enfin, le « TVA » de la dernière semaine voulait dire : « Testicules Vides, Arrivons ».

Tu parles d’une farce

Deux tourtereaux viennent de se marier. Tout excité à l’idée de retrouver sa jeune et tendre épouse, le jeune marié rentre le soir du boulot et le sourire aux lèvres demande :
– Alors ma chérie, qu’est-ce que tu as cuisiné pour ton gentil mari adoré ce soir ?
– Je t’ai fait un bon poulet rôti mon chéri !
– Hmmm du poulet, on va se régaler. Et tu as mis quoi dedans ?
– Rien du tout mon amour. Quand je l’ai acheté sur le marché, il était déjà rempli !

La blessure du jeune marié

Un jeune marié vient consulter un médecin :
– Mais comment vous êtes-vous fait cet hématome violacé sur les reins ?
– Ma femme et moi avons été très passionnés, sur la moquette, explique le mâle heureux et, dans notre ardeur, nous avons bousculé un guéridon. Le chandelier qui était dessus m’est tombé sur les reins !
– Ça aurait pu être plus grave ! constate le médecin.
– Oh oui Docteur ! Trois minutes plus tôt et je l’avais sur le crâne…