22 novembre 2018 – La flûte en chiant tes

dessin d'actualité humoristique sur la réaction d'Édouard Philippe face au mouvement des gilets jaunes
22 novembre 2018 – La flûte en chiant tes

(caricature d’Édouard Philippe et de gilets jaunes)

20 novembre 2018 – La frousse de Macron

Ménage à l’Élysée… Pourquoi Macron a-t-il la frousse devant les gilets jaunes ? Un traumatisme qui remonterait à l’enfance…

dessin d'actualité humoristique sur le couple présidentiel et le mouvement des gilets jaunes
20 novembre 2018 – La frousse de Macron

Brigitte Macron : « Alors Manu ? Pourquoi tu ne sors pas de classe ? De qui as-tu peur ? »
Emmanuel Macron : « Gilles et John… »
(caricature d’Emmanuel Macron)

19 novembre 2018 – Vite fait sur le gaz…

dessin d'actualité humoristique sur la réaction d'Emmanuel Macron et Édouard Philippe face au mouvement des gilets jaunes
19 novembre 2018 – Vite fait sur le gaz…

Édouard Philippe : « On aurait pas monté le feu un peu trop vite ? »
Emmanuel Macron : « J’assume. »
(caricature d’Édouard Philippe et Emmanuel Macron et de gilets jaunes)

19 novembre 2018 – Gilets jaunes : la réponse de Macron…

La réponse de Macron : le gazage !

dessin d'actualité humoristique sur Emmanuel Macron et le mouvement des gilets jaunes du 17 novembre
19 novembre 2018 – Gilets jaunes : la réponse de Macron…

(caricature de Gilets Jaunes gazés)

20 novembre 2018 – Vos gueules les muets !

« C’est intéressant cette auto-signalisation des imbéciles… »

dessin d'actualité humoristique sur le mouvement des gilets jaunes du 17 novembre
20 novembre 2018 – Vos gueules les muets !

CRS et Gilet Jaune : « Tu parles de qui là ? »
(caricature de CRS et de Gilet Jaune)

Je trouve que dans pas mal de commentaires, il y a une certaine condescendance voire un mépris pour le mouvement des gilets jaunes. « Anti-écolo », « poujadiste », « jacquerie », « irresponsable » quand ce n’est pas « homophobe » ou « raciste ». On dirait que ça dérange un mouvement populaire, voire prolétaire. Des gens que d’ordinaire on n’entends jamais, et qu’on écoute jamais, qui prennent l’initiative de bloquer le pays, ça inquiète, d’autant qu’on ne sait pas comment ça peut tourner et que déjà les tentatives de récupérations politiques fleurissent (les Le Pen et les Wauquiez, si proches du peuple…) Et si ça craque, le gouvernement n’a pas d’interlocuteur (c’est bête d’avoir écarté ou discrédité les corps intermédiaires…)

Alors, il y a de tout, forcément, et pas toujours que du bon… il faut de tout pour faire un peuple. Et, venant des BOUR (les bourgeois urbains) de LREM ou des médias, ces propos ne m’étonnent pas, l’incompréhension (ou l’indifférence) se conjuguant avec le mépris de classe dont ils sont coutumiers : déjà que la banlieue ils s’en foutent, allez leur expliquer qu’il existe quelque chose au-delà. Mais de la part de personnes qui se piquent d’idées « sociales » ou « écologiques » et qui se lamentaient de l’apathie du peuple !? Pas assez éco-responsable, le mouvement ? Pas assez « conscientisé » ? Il vous faudrait une révolution sur mesure avec des gens « raisonnables » à sa tête, et si possible sans gluten ? C’est pourtant pas difficile de comprendre qu’on a viré les gens modestes des villes et que si on leur ferme les gares, les écoles, les maternités, les services publics de proximité, ils deviennent tributaires de leur véhicule… Et ça dénote là aussi d’une forme de mépris de classe de la part de gens qui veulent le bien du peuple, mais n’en font pas partie, et à condition que ce peuple reste bien encadré et bien domestiqué… à sa juste place, quoi.

Zaïtchick