La chasse au lièvre

Au tribunal, le juge déclare :
– L’accusé avoue donc qu’au cours de la chasse, il a blessé d’un coup de fusil le garde- forestier.
– Oui, je l’avoue.
– C’est grave. Cependant, pourriez-vous nous indiquer quelque circonstance atténuante ?
– Tout à fait, monsieur le juge. Le garde-forestier s’appelle Lelièvre !

Le permis périmé

Le garde-chasse tance un chasseur :
– Pouvez-vous m’expliquer pourquoi vous chassez avec un permis de l’an passé ?
– Certainement ! Je cherche seulement à retrouver le lièvre que j’ai loupé l’automne dernier !

Le permis de garde-chasse

Après avoir pique-niqué avec sa femme, un chasseur a laissé celle-ci près de sa voiture, au cœur de la forêt, pendant qu’il va taquiner quelques lapins.

Quand il revient, trois heures plus tard, il s’étrangle de fureur en trouvant son épouse, toute nue, en train de faire l’amour avec un garde-chasse.

Il arme son fusil et s’apprête à tuer les deux coupables quand le garde-chasse, vêtu d’un seul maillot de corps, se lève, met son képi et, d’un ton sans réplique, ordonne :
– Montrez-moi, d’abord, votre permis vous autorisant à pratiquer la chasse…