La particularité des femmes

« Les yeux des femmes ont la particularité de distinguer un cheveu sur le veston de leur mari, à cinq mètres, et de ne pas distinguer la porte du garage, à un mètre. »

Carlo Nell

Après l’heure, c’est plus l’heure…

Les perles : les assurances

« Je n’arrive pas à me faire rembourser les dégâts de ma voiture. L’expert qui devait constater les dommages n’est pas venu au premier rendez-vous. La seconde fois, c’est moi qui n’ai pu me déplacer. La troisième fois, le garage était fermé. L’affaire dure depuis si longtemps que l’expert est sur le point de prendre sa retraite et rien n’est encore réglé. »

Le chien romantique

Les perles : la police

M. X. signale que le chien de son voisin vient d’ouvrir la porte de son garage pour rendre une visite romantique à sa chienne !

Un indice déterminant

Les perles : la police

M. X. déclare que d’après une voyante, son Audi 100 récemment volée se trouve dans un garage dont la porte est bleue. Il demande que des vérifications soient effectuées.

Pendu dans son garage

Les perles : la police

Coup de frayeur pour un chauffeur routier circulant sur la RN 4 qui, alors qu’il traverse, au volant de son 38 tonnes, une agglomération, aperçoit un homme pendu au fond de l’atelier d’un garagiste.

N’ayant ni la berlue, ni bu un coup de trop, il bondit sur son portable et alerte les secours, les gendarmes appellent le garagiste qu’ils connaissent bien. Y a-t-il bien un pendu chez lui ? Oui, rétorque sérieusement le garagiste, ajoutant qu’il vient de se marier récemment ! les gendarmes sont interloqués par cette réponse.

En fait de pendu, il s’agit d’un mannequin qui lui a été offert lors de ses noces et qu’il a cru bon d’accrocher au fond de son atelier en signe de porte-bonheur. A défaut de pendre la crémaillère !