L’épicier écossais

Dans les Highlands situées tout au nord de l’Ecosse, un petit épicier avait l’habitude de prendre son fils au magasin, les jours où il n’allait pas à l’école. Et puis, un jour, il renonça à cette habitude. Un client fit cette remarque :
– Depuis quelque temps ? je ne vois plus votre fils à la boutique. Serait-il malade ?
– Non, il se porte bien. Vous savez, j’avais l’intention de lui apprendre le métier d’épicier. Mais je crois que ce sera très difficile avec lui.
– Croyez-vous ? Pourquoi cela ?
– Il pleure trop lorsque je rends de l’argent au client.

Les accidents quasi domestiques

Un père écrit à son fils :
« Mon cher fils, j’ai lu quelque part dans un journal que la majorité des graves accidents arrivait à cinq kilomètres de la maison. Bonne nouvelle, nous déménageons. »