La guérison de la fermière

Une vieille fermière est très malade. Après l’auscultation, le médecin annonce au vieux :
– Votre épouse est dans un état comateux.
– Qu’est-ce qu’il a dit, le docteur ? demande la vieille.
– Tu es dans le même état que ma queue !
– Oh, ben, se lamente la vieille, je ne suis pas prête de me relever…

Vivement l’heure de la traite !

Le sergent à ses hommes :
– En avant, les gars ! Vous rampez dans cette prairie et que personne ne vous distingue des vaches !
– Et si la fermière arrive pour traire ? demande un soldat.

Paon la poule !

La jeune Francine qui passe ses vacances dans une ferme, à la campagne contemple, émerveillée, le paon qui est en train de faire la roue. Elle se précipite vers la fermière et s’écrie :
– Madame, Madame, viens voir ! Il y a une de tes poules qui est en fleurs !

La fermière appliquée

Une fermière, tirant la langue en signe d’application, est assise à la table de la salle commune, en s’escrimant sur un brouillon de lettre qui lui donne bien des difficultés.

Dans la chambre voisine, son mari, malade depuis de longs mois, l’interroge :
– Qu’est-ce que tu fais ?
– J’écris à maman pour la rassurer sur ton état. Dis donc, « funérailles », tu écris ça avec un « f » ou avec « ph » ?