La marge du faux-monnayeur

Le président du tribunal demande au faux monnayeur qui comparait devant lui :
– D’où vous est venue l’idée saugrenue de graver et de mettre en circulation des billets de 65 euros ?
– J’avais bien commencé par reproduire scrupuleusement le billet de 50 euros mais, compte tenu du prix du papier, de l’encre et de ce que me réclamaient mes distributeurs, à chaque billet imprimé, j’en étais de cinq euros de ma poche

Les désagréments du bagne

Les perles : la justice

Louis Cousin, faux-monnayeur de son état judiciaire, comparaît.
– Vous avez beau nier, dit l’accusation, vous irez au bagne…
– Cela m’ennuie un peu, monsieur le procureur, je n’y connais personne ! ose le prévenu.