blague sur les équipements

L’organe et la fonction

Les perles : la justice

Le polémiste Henri Rochefort savait manier la langue mieux que quiconque. Lors d’un de ses nombreux procès, le président s’étonne que le prévenu ait été trouvé porteur d’un revolver, signe évident d’une volonté homicide. « Conclusion spécieuse ! réplique Rochefort. Le port d’un revolver n’implique pas nécessairement le désir de tuer. Tenez, j’ai en ce moment sur moi tout ce qu’il faut pour commettre un attentat à la pudeur. Et je vous assure que l’idée ne m’en effleure même pas ! »

Le voleur pas découragé

Pour décourager d’éventuels voleurs, un homme met une pancarte sur le pare-brise de sa voiture qu’il a laissé en stationnement :
« Ce véhicule ne dispose ni d’un lecteur de CD ni d’un GPS. »

Quand il revient, le soir, sa voiture a disparu et celui qui l’a dérobée a laissé, bien en évidence sur le trottoir, ce petit mot :
« Ne vous tracassez pas pour cela, je la ferai équiper. »

Le coup de l’annuaire

Les perles : la justice

L’avocat à un commissaire de police :
– Alors, vous l’avez frappé à coups d’annuaires, mon client, pour le faire parler ?

Le policier :
– Enfin, maître, vous savez bien que nous sommes équipés de minitels depuis bien longtemps !

La devinette du gendarme

Deux gendarmes en vélo s’arrêtent un moment pour se reposer. L’adjudant demande au sergent :
– Qu’est-ce que les gendarmes ont et que d’autres n’ont pas ?

L’autre répond :
– Un képi ?
– Non, ce n’est pas cela !
– Un baudrier ?
– Non !
– Un pistolet ?
– Non, nous avons des chaussures alors que certains vont nu-pieds ! Et qu’est-ce que les gendarmes ont encore que bien d’autres n’ont pas ?

Le sergent dit qu’il ne voit pas.

L’adjudant lui dit :
– Nous avons une deuxième paire de chaussures à mettre quand on a beaucoup marché avec la première !

Comme ils sont sous un cerisier, l’adjudant pose une troisième colle au sergent :
– Savez-vous ce qui est rond, rouge et a une petite queue verte ?

Le sergent répond tout de suite :
– Cette fois, vous ne m’aurez pas, mon adjudant : c’est une troisième paire de chaussures !