Le Viagra pour taureaux

Un éleveur de vaches va chez son banquier pour obtenir un prêt afin d’acheter un taureau. Quelques jours plus tard, le banquier rencontre l’éleveur dans la rue et lui demande :
– Alors, comment va notre taureau ?

L’éleveur répond :
– Ben, pas terrible ! Je l’ai mis dans le pré avec toutes les génisses à saillir, et il n’a rien voulu leur faire.
– Vous feriez mieux d’appeler le vétérinaire.

Encore quelques jours plus tard, le banquier rencontre l’éleveur à nouveau :
– Et comment va notre taureau maintenant ?
– Impeccable. Il a sailli toutes mes génisses, ensuite il est passé au-dessus de la barrière, et maintenant il s’occupe des vaches du voisin.
– Hé hé ! Et qu’est-ce que le vétérinaire lui a donné ?
– Il lui a donné des comprimés.
– Quelle sorte de comprimés ?
– Je ne sais pas, mais ils ont un goût de fraise.

L’affaire de mœurs chevaline

Les perles : la police

Appel outré d’un éleveur : un ami fait monter son étalon sur ses juments, sans autorisation. Il espère bien que les gendarmes vont résoudre avec diligence cette délicate affaire de mœurs.

La libido des animaux

C’est l’histoire d’un éleveur de bovin qui est bien embêté car il n’a qu’un seul taureau pour faire les saillies et son taureau ne bande pas, aucune libido, rien !

Alors il fait appel à un spécialiste du centre d’insémination d’à côté qui lui dit :
« Écoutez, j’ai une très bonne technique qui ne vous coûtera pas un sou, je vais vous montrer ça, mais apportez-moi une vache. »

L’éleveur s’en va donc chercher une vache. Le spécialiste lui fourre un doigt dans le vagin et le fait sentir au taureau. Le taureau a une petite gaule.

Deuxième étape : Le gars met quatre doigts dans le vagin de la vache et en barbouille le mufle du taureau… Grosse érection ! Incontrôlable, le taureau saute sur la vache et lui fait son affaire : « MEUH » « Y A PAS DE MEUH » aurait dit Coluche…

Bref, en voyant ça, le fermier est super heureux… non plutôt vachement heureux ! Alors avec tous les fermiers du coin, ils font une fête et lorsqu’il rentre chez lui complètement défoncé au calva, l’éleveur voit sa femme allongée sur le lit et il se dit : « Tiens, je vais essayer la technique du spécialiste… »

Sitôt dit, sitôt fait : première étape, l’éleveur met un doigt dans le vagin de son épouse et il se met à le renifler. Résultat : petite gaule.

Deuxième étape : il met 4 doigts dans le vagin de sa femme et s’en barbouille le nez… Grosse érection !

À ce moment là, d’un coup, sa femme se réveille, le regarde et lui dit : « Mais dis donc ! T’es rond comme une queue de pelle ! Et pis en plus, tu t’es battu ?!!! »

La pesée du cochon

Un homme s’en va acheter un cochon. L’éleveur lui demande de quel poids il le veut. Ne s’y connaissant pas bien il demande un cochon de 20 kg (c’est un porcelet). Sur ce, le marchand en tapote un et lui déclare :
– 20 kg tout juste !

Le gars s’écrie alors :
– Je n’y connais peut-être rien mais vous n’allez pas me faire avaler qu’en le tapotant vous connaissez son poids.

Le marchand lui dit alors :
– Ah, vous voulez le peser ?

Bref, le voilà qui retourne le cochon, met sa petite queue en vrille entre ses dents, le laisse balancer une seconde, puis déclare :
– J’avais bien dit 20 kg.

Le mec encore moins persuadé lui dit :
– Elle est bonne celle là, vous me prenez pour un imbécile ?

Le marchand excédé appelle son fils :
– Eh gamin viens peser ce cochon pour monsieur.

Le gamin applique la méthode familiale et déclare 20 kg !
– Oui mais, il était à peine à 3 mètres de nous.
– Gamin va appeler ta sœur.

La gamine arrive, pèse le cochon de la même manière.
– Toujours pas persuadé mon brave ? Gamin gueule un peu ta mère de descendre.

Le gamin gueule « M’man, M’man », mais toujours pas de M’man qui arrive !
– Gamin va voir où elle reste ta mère.

Le gamin revient bredouille, mains dans les poches et dit :
– M’man peut pas venir, elle est en train de peser le facteur.

La traite du zoo file

Le fermier s’installe pour traire sa vache, petit tabouret, seau en dessous du pis, et on y va à la manoeuvre…

Au bout d’une minute la vache donne un coup de sabot dans le seau… « Ch@*?%$ de vache » s’exclame notre héros rural, il attache la patte de la coupable à un poteau, et reprend sa laitière besogne…

Une autre minute s’écoule et la vache de l’autre patte renverse le lait, « Bor%$?* de vache de mes deux » s’époumone l’agraire personnage tout en attachant la deuxième patte à un autre poteau, et il se remet à la tâche…

La vache, opiniâtre en diable lui refait le coup, mais cette fois à l’aide de sa queue, « Ah baptême, de baptême » jure t-il derechef « J’vas t’arranger ça moé tu va voère… » dit-il en attachant la queue de sa Marguerite à une poutre du plafond.

Comme il est à sa besogne, ses bretelles se font la paire, ses culottes lui tombent sur les chevilles et son épouse entre dans l’étable…..

Et là le fermier se dit :
« Eh merde, elle voudra jamais me croire… »