blague sur les détournements d’avions

19 octobre 2019 – On l’a échappé belle

dessin de Zaïtchick sur Christophe Castaner, Emmanuel Macron et l’attentat empêché en France
19 octobre 2019 – On l’a échappé belle

Christophe Castaner et Emmanuel Macron : « – On a empêché un nouvel attentat… Y avait ce gars qui envisageait de détourner un avion en s’inspirant du 11 septembre…
– « Qui envisageait  » ?!? Tu serais bien « inspiré » d’arrêter plutôt ceux qui « envisagent » d’égorger nos concitoyens aux arrêts de bus ou dans les préfectures, Christophe, parce qu’on passe pour des rigolos dans la presse en ce moment !!!
– Et si je dis que le mec « envisageait » d’égorger un avion ? »
(caricature de Christophe Castaner et Emmanuel Macron)

Le pirate et l’hôtesse de l’air

Un 747 est au dessus de l’atlantique lorsqu’un pirate de l’air fait irruption dans la cabine de pilotage et pointe un pistolet contre la tempe du pilote :
– Menez cet avion jusqu’en Irak ou je vous éclate la cervelle !

Le copilote lui répond calmement :
– Je serai vous, j’éviterez de pointer mon arme sur le pilote : il a le coeur fragile. Et quant à moi, je serai bien incapable de vous mener là où vous le souhaitez si il meurt…

Le pirate de l’air réfléchit alors deux secondes, puis il pointe son arme sur le mécanicien et dit :
– OK maintenant, faites comme j’ai dit, sinon c’est sa cervelle qui explose !

Mais le mécanicien répond tout de suite :
– Je ne ferai pas ça si j’étais vous : Le pilote et le copilote ne sauront pas atteindre l’Irak sans mon aide. Si vous me tuez, cet avion ira directement dans l’océan et c’est tout !

Alors le pirate réfléchit à nouveau deux secondes, puis il pointe son arme vers l’hôtesse de l’air et dit :
– Bon maintenant, vous allez détourner l’avion vers l’Irak ou je lui éclate la cervelle !

Personne ne répond quoi que ce soit… mais l’hôtesse chuchote alors quelque chose à l’oreille du pirate de l’air, qui ne tarde pas à rougir, puis il laisse tomber son arme et quitte le cockpit en courant, affolé !

L’équipage se met alors à sa poursuite et ils finissent par le bloquer dans un coin de l’avion. Le pilote demande alors à l’hôtesse ce qu’elle lui a raconté pour lui faire perdre tous ses moyens :
– Je lui ai dit que si il me tuait, c’est LUI qui serait obligé de tailler des pipes à vous trois.