Le taxi à l’envers

Un homme appelle un taxi qui vient de passer. Le taxi s’arrête un peu plus loin, et recule pour prendre son client.
– Dites donc ! dit l’homme au chauffeur, vous ne comptez quand même pas me facturer le trajet de la marche arrière ?
– Non, dit le chauffeur, je ne facture pas ce service !
– Et bien pourriez-vous m’emmener à la gare en marche arrière ?

Le nouveau bordel

Un jour une femme décide d’acheter un perroquet à ses filles. Elle se rend donc au magasin d’animaux le plus près. Arrivée là, elle voit une aubaine pas croyable : 200 euros pour un magnifique perroquet parlant. Etonnée, elle va voir le vendeur.
– Monsieur, pourquoi un perroquet d’une aussi grande valeur est si peu cher ?
– Et bien ma petite madame c’est qu’il vient d’un bordel et son langage n’est pas correct du tout.
– Mais mon bon monsieur, ce n’est pas grave, cela se corrige, je vous le prends.

Le vendeur lui offre une cage et lui vend le perroquet. Arrivée chez elle, la cage est installée dans le salon. Le perroquet dit alors :
– Nouvelle maison, nouveau bordel !

La femme se dit que ce n’est pas grave et qu’il va se corriger. Les deux petites filles arrivent donc au salon et le perroquet de dire :
– Deux nouvelles p’tites putes, deux nouvelles p’tites putes !

La mère, toute confuse explique à ses filles que le perroquet vient d’un bordel et que son langage va se corriger au jour le jour. Sur ce le mari, Robert, arrive et le perroquet de lancer à tue-tête :
– Nouveau bordel, nouvelles p’tites putes, mais toujours ce bon vieux Robert !

Le pire du restaurateur

Un journaliste demande à un restaurateur renommé :
– Dans votre métier, quelle est la pire des choses pour vous ?

Après mûre réflexion, celui-ci répond :
– Hé bien, qu’un client mécontent mette les pieds dans le plat.

Licenciement à l’américaine

Le directeur d’un magasin américain visite les différents rayons et avise un jeune garçon en train de lire le journal.
– Combien gagnez-vous par semaine ?
– 200 dollars, répond le jeune homme.

Le directeur sort de sa poche quatre billets de 50 dollars, les lui tend en disant :
– Fichez moi le camp immédiatement.

Pendant que l’autre s’exécute, il demande au chef de rayon :
– Depuis combien de temps faisait-il partie de mon personnel ?
– Il n’a jamais fait partie de la maison, c’est un client !

Plus c’est long…

Un client se plaint :
– Garçon, cela fait plus d’une heure que j’attends !
– Comme j’aimerais que tous les clients aient votre patience, monsieur, dit en soupirant le garçon.