La reconnaissance du parapluie

Dans un bar, un client dit à un autre :
– Je crois que nous nous sommes rencontrés ici-même l’an dernier.
– C’est possible… Vous me reconnaissez ?
– Vous non, mais votre parapluie oui !
– Ah ? Je ne l’avais pas l’an dernier !
– Je sais… Mais moi, je l’avais !

Pain pas frais…

Prétextant qu’on lui a servi du pain rassis, une dame vient protester chez le boulanger.
– Vous n’allez pas m’apprendre mon métier, madame, répond le boulanger. J’ai fait du pain avant que vous ne soyez née.
– Mais je n’en doute pas, dit la dame. Ce que je vous reproche, c’est de le vendre seulement maintenant.

On est si peu de choses…

Au moment de payer ses achats, la cliente se rend compte qu’il lui manque un centime d’euro pour faire l’appoint.
– Ne vous tracassez pas pour si peu, lui dit la vendeuse, vous me le rendrez quand vous viendrez la prochaine fois.
– Et si je meurs d’ici là ?
– Oh ! répond la vendeuse, ce ne sera pas une grosse perte.

Le coiffeur coiffé

Un gars passe sa tête à la porte d’entrée du coiffeur et demande :
– Combien de temps avant que vous puissiez me couper les cheveux ?

Le coiffeur jette un œil à toutes les personnes qui attendent déjà leur tour et répond :
– Oooh… faut bien compter deux heures…
Le gars acquiesce de la tête et s’en va.

Quelques jours plus tard, le même gars passe sa tête à la porte et demande :
– Combien de temps avant que vous puissiez me couper les cheveux ?

Là encore, le coiffeur parcourt son salon, toujours rempli de clients, et répond :
– Pas avant deux heures.
Le gars acquiesce de la tête et s’en va.

Une semaine plus tard, le même gars passe encore la tête à l’entrée du salon de coiffure avant de poser la sempiternelle question :
– Vous pouvez me prendre dans combien de temps ?
– Dans une heure et demi.
Le gars acquiesce de la tête et s’en va.

Là, le coiffeur s’adresse à l’un de ses amis présents dans le salon et il lui demande :
– Dis donc, tu veux bien suivre le gars qui vient de passer son nez à la porte, et tu lui regarderas où il va. Ok ?
L’ami s’exécute et suit le gars …

Un peu plus tard, il est de retour dans le salon de coiffure avec un bon fou rire.
– Alors ? Tu l’as suivi ? Où est-il allé en sortant d’ici ?
– Chez toi…

Les enfants de psychanalystes

Un psychanalyste questionne sa fille de dix ans :
– Alors, tu t’amuses bien avec ta nouvelle poupée ?
– Oh, oui, papa. Je la fais s’allonger sur le divan et lui pose des tas de questions stupides. Exactement comme toi avec tes clients !