Faites ce que dit…

Au Ministère du Travail, un employé remet un volumineux dossier à son chef de service :
– Voilà, monsieur, c’est l’étude sur le travail au noir.
– Mais ce n’est pas à vous que je l’avais confiée !
– C’est exact, monsieur, mais je dépanne le collègue qui devait le faire, car aujourd’hui il est chez moi pour poser du papier peint.

L’indignation maladive

Une fonctionnaire, indignée, confie à une collègue :
– Tu ne connais pas la meilleure ? Le nouveau chef de service a décidé que, désormais, il faudrait réellement être malade pour prendre un congé maladie.