Les gaulois réfractaires au rendement

Un industriel parisien avait fait un voyage aux États-Unis. Dès son retour, il décida d’appliquer des méthodes de rendement à l’américaine. Il fit placarder dans tous les coins de l’usine une grande affiche : « Ne réfléchit pas trop ! Ce que tu peux faire aujourd’hui, ne le remets pas à demain ! »

Le succès fut fulgurant : dès que les affiches furent posées, les ouvriers d’un atelier se mirent en grève, les dactylos demandèrent une augmentation et le caissier disparut avec la caisse.

Les sex-toys de blonde

Une blonde va dans un magasin de sex-toys et en choisit plusieurs : un bleu, un vert, un rose et un rouge.

Lors de son passage en caisse le caissier valide le bleu, le vert, le rose et pour le rouge il lui dit :
– Écoutez, pour celui-là je vais devoir demander à mon patron parce que c’est l’extincteur du magasin…

Le vol du trou

Des malfaiteurs cambriolent une banque après l’heure de la fermeture et tombent sur le caissier penché sur ses livres comptables. Ils l’attachent, le bâillonnent, puis vident le coffre et les caisses. Au moment de partir, ils comprennent que le pauvre homme essaie de leur dire quelque chose à tout prix. L’un des cambrioleurs lui ôte son bâillon :
– Emportez aussi les livres, s’il vous plaît, j’ai un trou de 4.000 euros !

Le salaire d’Alphonse Allais

On raconte qu’Alphonse Allais se présenta, un jour, au caissier d’un journal qu’il fournissait en copie :
– Je viens toucher mon appointement.
– Excusez-moi, mais on dit : « mes appointements ».
– Bah ! Inutile de déranger le pluriel pour si peu !