Erreur de bouteille

Le président du tribunal demande au prévenu :
– Avez-vous des remords d’avoir cassé cette bouteille sur la tête de votre femme ?
– Ah là là, si vous saviez ce que je regrette ! se lamente l’accusé. Pensez-donc, une bouteille de Saint-Émilion de 1982, la meilleure année pour un Bordeaux. Je pensais que c’était la bouteille de soda.

La compréhension de l’alcoolémie

Lors d’un contrôle d’alcoolémie, les gendarmes arrêtent un automobiliste visiblement très éméché :
– Vous avez bu ?
– Oui,… ce matin… J’ai marié ma fille… et comme je n’aime pas les messes,… je suis allé au café et j’ai bu… quelques bières. Puis pendant le banquet, j’ai essoré 3 bonnes bouteilles,… une de Corbières… une de Minervois… et une de Fougères. Pour finir, pendant la fête… dans la soirée, deux bouteilles de whisky… Johnny Walker… étiquette noire !

Finalement le policier, irrité, lui dit :
– Avez-vous compris que je suis policier et que je vous ai arrêté pour un contrôle de l’alcoolémie ?
– Et vous…. avez-vous remarqué que je suis anglais,… que cette voiture est… anglaise et que c’est… ma femme… qui conduit !

L’urgence de la caserne

Un jeune pompier qui visite sa nouvelle caserne, s’étonne :
– Qu’y a-t-il derrière cette plaque marquée : « À briser en cas d’urgence » ? Une hache ? Un tuyau ?
– Pas du tout, répond un ancien, une bouteille de cognac pour se mettre du cœur au ventre si jamais c’était la caserne qui brûlait !

Prière au Saigneur

Un irlandais zigzaguait en titubant, en direction de chez lui, avec une bouteille d’alcool dans sa poche arrière. Soudain, il glisse et tombe lourdement. Il se relève avec difficulté et sent quelque chose couler le long de sa jambe.
– Ô Seigneur, faites que ce soit du sang !