blague sur les bibliothèques

Le pied du milliardaire

Au fameux et aujourd’hui défunt Andrew Carnegie, roi de l’acier et fondateur de nombreuses bibliothèques qui portent son nom, on demanda un jour :
– Quel est le facteur le plus important dans une industrie : le travail, le capital ou l’intelligence ?

Le milliardaire répondit :
– Quel est le pied le plus important dans un trépied ?

Bienvenue chez IKEA…

Une femme annonce à son mari qui se tient à quatre pattes avec une quinzaine de livres rangés sur le dos, et une lampe à abat-jour en équilibre sur la tête :
– Cette fois, chéri, je crois qu’on a enfin trouvé l’endroit idéal pour installer la bibliothèque.

9 mai 2019 – Tout feu, tout faf : la censure « de progrès »

À Barcelone, l’école Tàber retire de sa bibliothèque 200 livres jugés « sexistes » ou « toxiques ». Parmi eux, les contes des frères Grimm, les contes de Perrault et la légende de Saint-Georges.

dessin d’actualité humoristique sur la censure éclairée pratiquée par des individus progressistes à l’école Tàber de Barcelone
9 mai 2019 – Tout feu, tout faf : la censure « de progrès »

Censeur : « Par contre, on va garder Fahrenheit 451. »
(caricature de la censure de l’école Tàber)

Après la « discrimination positive », la « Blitzkrieg positive » et en attendant « l’apartheid positif », le « racisme progressiste » et le « fascisme fun », voilà la « censure éclairée » où comment des individus « progressistes » s’érigent en censeurs « éclairés » et s’arrogent le droit de dire aux autres ce qu’il faut lire ou ne pas lire. Bien entendu, le fascisme, c’est toujours les autres.