La vengeance de Rintintin

Olive possède un petit chien bâtard dont il est très fier. Il en parle à son ami Marius :
– Je l’appelle Rintintin, il est aussi bon policier que le vrai, et surtout ne t’avise pas de dire devant lui qu’il n’est pas un chien policier…
– Tu rigoles ! s’exclame Marius. Il ne serait pas des services secrets par hasard ?

Aussitôt, Rintintin se précipite sur Marius et lui arrose les chaussures.
– Je t’avais prévenu, dit en riant Olive. Tant pis pour tes beaux souliers vernis !

Marius, vexé, monte dans sa voiture et avant de démarrer, dit en ricanant :
– Et maintenant, je peux t’assurer que ton corniaud de chien… Mais au fait, où est-il ?
– Il fait pipi sur tes quatre pneus, pardi !

That red bastard !

Fausse couverture de polar réalisée par Zaïtchick
That red bastard !

(dessin du 20 février 2011)

Boris cache ca$h (Gogol n’est pas ton ami) de Nick O’Lavitch dans la série All Killers aux éditions Guillomardoff.

Alex Nikolavitch est l’excellent scénariste de La dernière cigarette et de Crusades et il tient un blog régulier baptisé La War Zone. Et il est très grand. Et ce n’est assurément pas un « bastard ».

« Boris cache-cache » est une réplique culte (si !) du feuilleton Petit déjeuner compris avec Pierre Mondy et Marie-Christine Barrault, chronique amusante, douce-amère, sur un petit commerce hôtelier comme dirait un cinéaste suisse pro-chinois.

À qui la faute ?

– Mon mari, confie une dame à une amie, est vraiment un affreux cachottier.
– Ce n’est pas qu’il a une maîtresse, au moins ?
– Pire que cela ! Il ne m’a révélé qu’il était irrémédiablement stérile depuis qu’il a eu les oreillons à l’âge de douze ans, qu’au moment où je venais de donner le jour à notre huitième enfant.

L’essence du chien

Olive rencontre Marius qui promène un chien.
– Oh ! dis Marius, tu as un joli chien.
– C’est une chienne et de plus elle a, s’il te plaît, un super pedigree. Elle m’a coûté une vraie fortune.
– Et tu n’as pas peur qu’elle se fasse monter dessus par les bâtards du quartier.
– Eh ! On m’a donné un truc pour éviter cela. Je lui frotte le derrière au gazole et jusque là pas de problème !

Un an se passe. Un jour Olive arrive à toute vitesse sous là fenêtre de Marius et il hurle comme un fou :
– Marius, Marius, vite, descends !
– Oh ! Qu’est-ce qu’il t’arrive ?
– À moi rien, mais à ta chienne… Elle a dû tomber en panne de gazole parce qu’elle se fait remorquer par le bâtard du boulanger…

La chienne de l’institutrice

La petite chienne de l’institutrice, un bâtard dénommé Pépette, a fait une fugue. Après l’école, l’institutrice passe dans toutes les rues de la ville pour essayer de la retrouver.
Elle croise finalement Toto :
– Dis-moi Toto, est-ce que tu as vu ma Pépette ?
– Non maîtresse, mais est-ce que ça pourrait être ma récompense ?