blague sur les banquiers

Le mariage de l’inversion

– Le même jour, raconte une jeune femme, j’avais écrit deux lettres. Une à un beau garçon dont j’avais fait depuis peu, la connaissance, pour lui dire que je comptais bien lui donner des frissons par des baisers passionnés, lors de notre prochaine rencontre, et une autre au directeur de ma banque, pour solliciter un petit prêt. Et, par distraction, j’ai interverti les deux lettres quand je les ai mises sous enveloppe.
– Et alors ?
– Je n’ai jamais plus entendu parler de mon petit ami, par contre, j’ai épousé le banquier.

Publicité

L’argent du banquier

C’est un homme qui demande à un banquier :
– Pouvez-vous me donner un peu d’argent ?

Le banquier répond :
– Je n’ai pas d’argent, mais je peux vous en donner demain.
– Mais je ne veux pas de votre argent je veux celui de la banque.
– Ha ! Je n’avais pas compris…

Psychose bancaire

Les perles : la justice

« Ou vous me donnez un non-lieu ou je fais tout sauter ! » « Reconvertissez-vous dans le sex-shop ou dans la vente de cacahuètes ! » « Allez donc vous faire bousculer, mais laissez les gens tranquilles ! » Un ancien directeur de banque, qui avait distribué par courrier ces gracieusetés de chambrée à un juge d’instruction, a écopé de trois mois de prison ferme. « Je descends directement de Charles Martel ! » a-t-il exulté lors de son procès. La banque mène à tout, même à la folie !

Le système bancaire

BANQUE :

Intermédiaire obligatoire entre nous et notre argent, qui, non-content de faire avec lui des profits sans nous rémunérer, se paie le culot de nous facturer le « service » de nous laisser y accéder.