15 avril 2019 – Algérie : La première image d’un trou noir…

dessin d’actualité humoristique sur la Banque Centrale Algérienne et la première image d’un trou noir
15 avril 2019 – Algérie : La première image d’un trou noir…

(caricature de la Banque Centrale Algérienne)

Bis repetitas

– Monsieur l’imprésario, j’ai un numéro sensationnel et voilà ma proposition : vous déposez 500.000 euros à ma banque et moi, j’entre en scène et devant le public, je me suicide !
– Ouais ! fait l’imprésario dubitatif. Mais s’il y a un bis ?

28 mars 2019 – Ces pauvres banquiers…

Bruxelles se penche sur les aides versées aux banques durant la crise de 2008…

dessin d’actualité humoristique sur les aides versées aux banques pendant la crise de 2008
28 mars 2019 – Ces pauvres banquiers…

Banquier : « Donner c’est donner ! Reprendre c’est voler ! »
(caricature de l’Europe et d’un banquier)

25 février 2017 – Le petit banquier Poucet

dessin d'actualité humoristique sur le coût faramineux des frais bancaires
25 février 2017 – Le petit banquier Poucet

Français : « On en a déjà discuté, chérie… On n’a plus les moyens de le nourrir, ce banquier… On n’avait plus d’autre solution que de le perdre en forêt… »
(caricature de banquier)

Un doigt de Rothschild

Papa Rothschild, le banquier, a son fils qui va bientôt se marier. Il le prend à part et lui dit :
– Simon, mon fils, je ne t’ai jamais parlé de la vie, il est temps de te faire certaines révélations. Connais-tu au moins les doigts de la main ?
– Oui papa, il y a l’index, le majeur, le…
– Non, non, ce n’est pas ça, écoute bien, Simon mon fils.
– Oui papa.
– Il y a le doigt du voyage, le doigt de la direction, le doigt de la jouissance, le doigt du mariage et le doigt de la distinction, Simon mon fils.
– Oui papa et quels sont-il ?
– Le doigt du voyage, c’est le pouce, celui que tu lève quand tu fais du stop… Le doigt de la direction, c’est l’index, celui que tu lèves quand tu veux montrer quelque chose… Le doigt du mariage, c’est l’annulaire, c’est dans celui-ci que tu glisses l’alliance, Simon mon fils… Le doigt de la distinction, c’est l’auriculaire, c’est celui que tu lèves quand tu bois une tasse de thé… Et enfin, le doigt de la jouissance, c’est le majeur, celui-là tu le mouilles dans ta bouche et tu comptes les billets, Simon mon fils.