La chasse du juge

Un avocat général du début du 20ème siècle aimait la chasse, il fit l’ouverture, avec un jeune juge du tribunal de sa juridiction. Au cours de la chasse, un lièvre déboula tout près d’eux, le juge tira en déclarant, trop vite satisfait :
– Condamné !
– Peut-être, mais par contumace ! ajouta sur le champ l’avocat général en voyant le lièvre détaler.

Que devient le butin ?

Les perles : la justice

Devant la cour d’assises, saisie d’une retentissante affaire de hold-up, l’avocat général gronde : « L’argent des braquages ne va ni dans les start-up ni à Médecins du Monde. » Non, mais dans le marché de la vidéo RPR ou le financement occulte des partis, qui sait ?

Le mauvais joueur

Les perles : la justice

Les procès d’assises donnent souvent lieu à des joutes oratoires enflammées entre la défense et l’accusation. Mais cette fois, l’avocat général, qui avait réclamé une lourde peine, a refusé de serrer la main de ses adversaires qui venaient d’obtenir l’acquittement de leur client. Il y a des mauvais joueurs partout. Même chez les juges.

La vessie de l’accusé

Les perles : la justice

En plein réquisitoire de l’avocat général, un accusé, poursuivi pour avoir commis la bagatelle de soixante-cinq hold-up, lève la main et interrompt brutalement l’accusation. Il était pris du besoin urgent de soulager sa vessie. Permission accordée : l’incontinence n’est pas encore une circonstance aggravante.

…Que la raison ne connait pas

Les perles : la justice

Devant les assises de l’Hérault, Gilbert Pollet répond de vingt-quatre vols à main armée. Récidiviste, il risque la perpétuité. « Monsieur l’avocat général, monsieur le président, je vous aime. J’aime aussi les deux policiers qui m’entourent ! » lâche l’accusé. Après cette surprenante déclaration, les jurés ne lui infligent que dix ans de réclusion. L’amour a ses raisons…