Les progrès médicaux

Deux petites vieilles discutent :
– Dans le temps, quand j’étais encore une jeune fille, il fallait se déshabiller entièrement lorsqu’on se faisait ausculter chez le docteur, maintenant il suffit de lui tirer la langue.
– C’est fou ce que la médecine a fait comme progrès !

Pas sûr de lui

– Bon, dit le chirurgien après avoir terminé l’auscultation, nous allons donc vous opérer mardi prochain. Mais, auparavant, une question encore. Comme c’est une opération très compliquée et très coûteuse, je voudrais savoir si votre veuve aura les moyens de payer.

L’attrait du toucher rectal

C’est Jean-Guy qui est tellement fatigué qu’il se résout à consulter le médecin.
– Docteur, si vous saviez comme je suis fatigué, mais fatigué… C’est bien simple, je ne suis plus bon qu’à rester au lit toute la journée. Vous ne voudriez pas voir si je ne couve pas quelque chose ?
– Eh bien, je vais vous ausculter. Déshabillez-vous…

Le médecin lui prend la tension : elle est normale. Ensuite le médecin prend son stéthoscope et l’applique sur le dos de Jean-Guy, puis il lui demande :
– Dites 33
– 33… … 33… … 33… … 33… … 33… …
– Très bien… Je ne trouve rien de spécial, mais pour plus de sécurité, je vais vous faire un toucher rectal…

Le médecin enfile un gant en latex, procède à l’exploration de la prostate et s’adressant à nouveau à son patient, il demande :
– Allez-y, dites 33…

Et Jean-Guy :
– 1… 2… 3… 4… 5… 6…