15 mai 2019 – Quand Patrick badine, Éric patine

Alors que Dupont-Moretti tente d’émouvoir l’auditoire, Balkany ruine ses efforts.

dessin d'actualité humoristique sur le procès Balkany et sa défense par Maître Éric Dupond-Moretti
15 mai 2019 – Quand Patrick badine, Éric patine

(caricature d’Éric Dupond-Moretti et Patrick Balkany)

L’argument du tibia

Les perles : la justice

On ne dira jamais assez que les avocats prennent trop leur métier à cœur. En pleine audience civile, un vif différend entre deux d’entre eux s’est ainsi soldé par un coup de pied au tibia du premier à l’une de ses consœurs, qui de surcroît était enceinte. Le désaccord a dû se régler dans le bureau du bâtonnier. Rappelons ici que les tacles à la gorge ne sont pas autorisés.

L’audience en retard

Les perles : la justice

Pour la énième fois, Me Vincent de Moro-Giafferri arrive en retard à une audience.
– Maître, la cour vous attendait ! lui lance le président, un rien excédé.
– Je n’en attendais pas moins de la cour ! réplique Moro.

Toute la vérité

Les perles : la justice

« Monsieur le président, n’ayant à dire que la vérité, je n’ai pas pris d’avocat. » Ce mot, saisi au hasard d’une audience, plut à Victor Hugo, qui en fit l’une de ses antiennes. Cela ne veut pas dire qu’il n’arrive pas aux « menteurs » de dire parfois la vérité. »