Les mains dans les poches

Au tribunal, le président demande à l’accusé :
– Vous n’avez pas honte de vous présenter devant la justice avec vos mains dans les poches ?
– Alors, où voulez-vous que je les mette, Monsieur le juge ? Je suis justement devant vous pour avoir trop souvent mis mes mains dans les poches des autres.

Trop pressé de juger

Les perles : la justice

On reproche à la justice d’être trop lente, mais il lui arrive quelquefois d’être rapide comme l’éclair. Ainsi, un président de cour d’assises, récemment, commença l’instruction d’un procès criminel en l’absence de l’accusé que les policiers n’avaient pas fait entrer. L’avocat, qui essayait vainement de prendre la parole pour le signaler au président, se fit chaque fois rabrouer par un fameux : « Maître, vous aurez la parole. » Ce n’est qu’au moment où, devant une salle hilare, le président se tourna vers l’accusé, qu’il se rendit compte que ce dernier n’était pas dans la salle.

Je vous le jure droit dans les yeux

Les perles : la justice

De la bouche d’un parlementaire accusé de malversations : « Je suis honnête ! Si j’étais malhonnête, je le proclamerais hautement et me le cracherais à la figure ! »

Et merde !

Les perles : la justice

Certains prévenus sont reconnaissants :
– Puis-je ajouter un mot, monsieur le président ?
– Si vous voulez, répond le magistrat.
– C’est un mot de cinq lettres … Merci.
On a frôlé l’outrage.

Quel con !

Au tribunal, l’accusé :
– Je vous assure, monsieur le juge, que ce n’est pas moi qui ai volé les citrouilles !
– Nous avons cependant retrouvé vos empreintes digitales sur l’une d’entre elles !
– Impossible monsieur le juge, j’avais mis des gants exprès !