La vengeance du chien

– Mon féroce chien de garde, raconte un homme, n’a qu’un seul défaut : il est extrêmement susceptible. Un jour, il avait très mal supporté que je lui fasse une réflexion, pourtant parfaitement justifiée. Or, la nuit suivante, un cambrioleur s’est introduit chez nous.
– Et alors ?
– Eh bien, mon chien, au lieu d’aboyer et de le mordre, lui a apporté mes chaussons.

Gueule de bouledogue

D’un balcon, un caniche voit passer un bouledogue dans la rue. Il aboie furieusement et le bouledogue s’arrête et lui dit :
– T’es pas content ? Descends si t’es un chien !

Le caniche répond :
– Non merci, j’ai pas envie de me retrouver avec la même gueule que toi !

Le chien soviétique en Italie

Du temps de Staline, un chien russe arrive en Italie.
– C’est sale ici ! En U.R.S.S., les trottoirs sont propres. Et ça sent mauvais ici. En U.R.S.S., il n’y a pas de mauvaises odeurs. Et la vie est chère ici ! En U.R.S.S., on a un os pour rien.

Alors un des chiens italiens lui dit :
– Si tu étais si bien en U.R.S.S., pourquoi es-tu venu en Italie ?
– C’est que parfois, on a envie d’aboyer.