Quel imbécile, ce Toto

À l’école, le professeur demande aux élèves ce qu’ils voudraient faire plus tard. Arrive le tour de Toto :
– Moi, plus tard, je voudrais faire imbécile !

Le professeur surpris lui demande pourquoi :
– Parce que mon père dit toujours à propos du voisin : « Regarde-moi cet imbécile toujours bien habillé dans sa nouvelle Porsche. »

À la pêche aux moules, moules, moules…

La maîtresse demande un jour aux enfants :
– Avec quoi fait-on de la compote ?

Les mains se lèvent :
– Avec des pommes, avec des poires, avec des pêches, etc…

Et un petit garçon dit :
– Avec des moules !

La maîtresse lui demande :
– Es-tu sur de toi ? Les moules, ce sont des fruits de mer, et je ne crois pas qu’on fasse de la compote avec. Sais-tu comment on fait cela ?

Le petit garçon :
– Ben je ne connais pas la recette mais ma mère quand elle se lève le matin, elle dit toujours : « J’ai la moule en compote ! »

L’hygiène des pères selon leur fils…

La maîtresse vient de rappeler à toute la classe les principes d’une bonne hygiène, et du coup, dans la cour de récréation, trois garnements se vantent à propos de la propreté dont font preuve leurs parents.
– Eh ben moi mon père, dit l’un des garçons, il est tellement propre qu’il prend jusqu’à trois douches par semaine !
– Bah, c’est nul ça, dit le deuxième. Mon père à moi, il prend une douche tous les matins !
– Ouah les nazes, se vante le troisième. Le mien, de père, il est tellement propre qu’il a jamais besoin de prendre de douche !

Le fils de l’Amiral

Un amiral servant à Brest a pris l’habitude de conduire chaque matin son petit garçon à l’école avant de rejoindre ses bureaux. Un matin, il ne résiste pas à poser à son fils une question qui lui trottait dans la tête depuis un certain temps :
– Dis donc… Tes copains doivent être impressionnés de me voir comme ça, tous les jours, en grand uniforme.
– Ça oui ! répond le bambin. Ils croient tous qu’on a un chauffeur.

Les gendarmes sont des pions

Les perles : la police

Un père de famille signale que son fils âgé de trois ans a bousculé son neveu, d’un an plus jeune, ce jour à l’école. Il exige que les gendarmes ordonnent à la maîtresse de mieux surveiller les enfants.