Il porte plainte contre lui-même

Les perles : la justice

Un habitant du Kentucky s’est poursuivi lui-même en justice, et il a gagné ! Larry Rutman s’amusait à lancer un boomerang, mais celui-ci l’a frappé à la tête en revenant vers lui. L’incident aurait causé des dommages durables à sa mémoire. Il a alors songé à porter plainte contre le fabricant, mais son avocat le lui a déconseillé car le boomerang fonctionnait parfaitement.

M. Rutman a donc décidé de s’attaquer en réclamant 300.000 $ de dommages et intérêt pour sa maladresse, et le juge lui a donné raison. C’est sa compagnie d’assurances qui a payé la somme, le plaignant étant protégé dans le cas où il blesserait quelqu’un.

La loi du Kentucky et les femelles

Les perles : La justice

Texte de loi de l’État du Kentucky aux États-Unis :
« Aucune femelle ne peut être en costume de bain sur une autoroute de l’État, à moins d’être escortée par au moins deux officiers ou être armée d’une matraque. »

(Nota : Dans ce dernier cas, le terme français « femelle » peut paraître bizarre, mais le texte de la loi utilise « female », un terme courant pour indiquer une personne du texte féminin. Bien qu’on comprenne qu’il désigne une femme, il s’agit néanmoins d’un terme général qui désigne le genre féminin et qui peut porter à confusion… Il fallait donc clarifier cette situation. Un amendement de cette loi a été ajouté plus tard : Cette restriction ne s’applique pas :
1 ) aux femelles pesant moins de 90 livres.
2 ) aux femelles pesant plus de 200 livres.
3 ) aux juments.)