La sexualité de l’alien

Un habitué est en train de boire sa bière tranquillement dans un bar, lorsqu’un extra-terrestre fait irruption dans la salle et vient s’installer à côté de lui.

Le gars ne réagit pas, cherchant à ne rien faire qui pourrait nuire à la paix intergalactique.

L’extra-terrestre commande alors un Martini, boit la moitié de son verre, et puis soudain, il lèche son unique doigt vert et vient le coller dans l’oreille de son voisin de bar.

L’habitué s’irrite un peu de la chose, mais toujours par égards pour la paix interstellaire, il ne dit rien.
Le martien retire alors son doigt, finit son verre, et commande un nouveau Martini. Quand il en est à la moitié, une nouvelle fois, il se lèche le doigt et s’en va ensuite l’enfoncer bien profondément dans l’oreille de son voisin de bar.

L’habitué, irrité, lance :
– Hé mon gars ! Ça commence à bien faire ces histoires de doigt dans l’oreille, hein !

Mais les choses sont comme elles sont, et arrivé au milieu de son troisième verre, l’alien trempe son unique doigt dans le Martini, se l’introduit dans ce qui lui sert de bouche et CLAC, il l’enfonce en plein dans l’oreille du gars.

Cette fois, l’habitué oublie met de côté ses bonnes manières et essayant d’être aussi impressionnable que possible, il hurle :
– Ecoute résidu galactique, si tu fais ça une fois de plus, je te t’arrache les couilles !

Sans manifester la moindre réaction, l’extra-terrestre commande un quatrième Martini… et rebelote : après s’être bien léché le doigt consciencieusement, il flanque son doigt dans l’oreille du gars.

L’habitué, hors de lui, rugissant un flot d’insanités (que ma maman m’interdit de reproduire ici) plaque sa main dans l’entrejambe de l’alien dans le but de mettre sa menace à exécution. Mais, il n’y a rien ! Pas la moindre zigounette, ni même la moindre trace de zigounette…

L’habitué est un petit peu perdu :
– Mon gars, si t’as pas de couille, avec quoi tu baises ?
… Et l’alien, avec un sourire malicieux, se lèche le doigt et l’introduit dans l’oreille du gars…

Un alcool comme un autre

Les perles : la médecine

Un neurochirurgien, lors d’un cours :
« Un alcoolique est un homme comme un autre sauf qu’il a bu de l’alcool. »

Le projet de mariage

Une fille, un gars :
– Si on se marie, il va falloir que tu arrêtes de fumer…
– Ok.
– De boire aussi.
– Ok.
– De sortir dans les clubs.
– Ok.
– Quoi d’autre pourrais-tu abandonner ?
– L’idée de t’épouser ?

Boire au travail

Pourquoi faut-il boire de l’alcool au travail ?

– Ça augmente le taux de satisfaction au travail car même si vous n’aimez pas le job, vous vous en foutez.
– Ça élimine les vacances, car les mecs aiment mieux venir prendre leur bière au travail.
– La nourriture de la cafétéria paraît meilleure.
– Les boss qui boivent seront plus généreux lors des augmentations de salaire.
– Les négociations salariales sont beaucoup plus faciles.
– Roter pendant une réunion n’est plus remarqué.
– Les employés travaillent plus longtemps, car ils n’ont plus envie d’aller au bar après le travail.
– Ça élimine le fait que les employés se soûlent pendant leur pause repas.
– Ça augmente les chances de voir votre boss nu(e).
– Les employés n’auront plus besoin de café pour se dessoûler.
– S’asseoir les fesses nues sur la photocopieuse ne sera plus interdit.
– Marmonner et se répéter sans cesse deviendra langage courant…
– C’est un incitatif merveilleux.
– Cela réduit le stress et l’angoisse.
– Ça encourage de meilleures communications.
– Ça réduit les critiques envers les bas salaires
– Ça permet aux employés de dire ce qu’ils pensent des boss, et non ce que les boss veulent entendre.
– Ça réduit les coûts de chauffage en hiver.
– Ça encourage le co-voiturage.

Alcoolique ou pas ?

Un gars, une fille :
– Tu me prends pour un alcoolique ?
– Je ne dis pas que tu es alcoolique, mais je pense que si on te fait une prise de sang, on aura l’impression de faire les vendanges…