C’est en poètant…

– Pourquoi, demande-t-on à un poète, as-tu laissé tomber cette fille charmante qu’est Sarah pour vivre avec cette mocheté de Paulette ?
– Quand je voulais écrire un poème pour vanter les charmes de Sarah, je ne trouvais guère comme rimes à son prénom que « Sahara » et « ça ira ». Alors qu’avec Paulette, je n’ai que l’embarras du choix. « Belle fillette, violette, pot de rillettes, jolies gambettes, paire de chaussettes… »

9 avril 2019 – Vulgarisation poétique

1552 : Jean-Antoine de Baïf vulgarise l’alexandrin.

dessin humoristique sur la poésie en alexandrin de Jean-Antoine de Baïf
9 avril 2019 – Vulgarisation poétique

Jean-Antoine de Baïf : « Oh putain ça fait chier ! Tabouret à la con !! »
(caricature de Jean-Antoine de Baïf)