blague sur la scatologie

Les plus vieilles blagues du monde

humour, blague, blague sur les blagues, histoire, blague sur l'Histoire, scatologie, blague sur la scatologie, Irak, blague sur l'Irak, Sumer, blague sur Sumer, sumérien, blague sur les sumériens, Égypte, blague sur l'Égypte, Snofru, blague sur Snofru, pharaon, blague sur les pharaons, humour, blague sur l'humour, tabou, blague sur les tabous

La plus vieille blague du monde a 3900 ans. Elle montre que l’humour scatologique était déjà en vogue chez les Sumériens, un peuple qui vivait dans ce qui est aujourd’hui le sud de l’Irak.

La très sérieuse université de Wolwerhampton, en Angleterre, a publié ce jeudi le classement des dix plaisanteries les plus anciennes du monde. Et la plus vieille blague, si on peut appeler ça ainsi, date de 1900 avant Jésus-Christ et suggère que l’humour scatologique était déjà en vogue chez les Sumériens, un peuple qui vivait dans ce qui est aujourd’hui le sud de l’Irak.

L’inscription, une fois traduite, signifie ceci :
« Une chose qui n’est jamais arrivée depuis des temps immémoriaux : une jeune femme s’est retenue de péter sur les genoux de son mari. »

En deuxième place, on retrouve une blague égyptienne qui date de 1600 avant Jésus-Christ, qui évoque le pharaon Snofru :
« Comment divertir un pharaon qui s’ennuie ? Tu fais voguer sur le Nil un bateau ayant pour toute cargaison des jeunes femmes simplement vêtues de filets de pêche et tu presses le pharaon d’aller à la pêche. »

Autre blague d’un autre âge, celle-ci :
« Qu’est-ce qui pend sur la cuisse d’un homme et aime à pénétrer dans un trou dans lequel il a l’habitude de pénétrer ? Réponse : une clé. » Soit la plus vieille blague anglaise, qui date du Xe siècle.

Le Dr Paul McDonald, l’auteur de ce travail universitaire et maître de conférence, explique, le plus sérieusement du monde, que «les plaisanteries ont varié au cours des siècles, certaines prenant la forme de devinettes, d’autres de mots d’esprit ou d’énigmes […] Leur point commun, néanmoins, est une volonté de transgresser les tabous et un certain degré de rébellion.»

Publicité

Perversions sexuelles

humour, blague sur les ruptures, blague sur les perversions, blague sur la sexualité, blague sur la scatologie, blague sur la zoophilie, blague sur le sadomasochisme

Un gars est assis au bar et noie sa peine dans la boisson. Une superbe fille vient s’asseoir à côté de lui. Elle commande à boire et se met à pleurer. Le gars se tourne vers elle et lui demande :
– Qu’est-ce qui ne va pas ?

Sans le regarder elle lui répond :
– Mon mari m’a quitté aujourd’hui.
– Quelle coïncidence, répond le gars, ma femme m’a quitté aujourd’hui aussi !

Ils continuent à boire puis le gars lui demande :
– Et, pourquoi votre mari vous a-t-il quittée ?
– Il a dit qu’il ne pouvait plus supporter de vivre avec moi.
– Quelle coïncidence encore ! C’est aussi ce que m’a dit ma femme.

Ils reboivent encore, et le gars demande :
– Et qu’est-ce que votre mari ne supportait plus chez vous ?

Elle lui sourit et répond :
– Eh bien, j’aime beaucoup l’amour spécial, un peu pervers quoi. Et lui n’aime pas du tout, alors il est parti !

Incrédule, le gars secoue la tête et dit :
– C’est INCROYABLE ! Moi aussi je suis un peu pervers en amour, et c’est aussi pourquoi ma femme m’a quitté !

Ils boivent encore un peu, puis, ayant partagé suffisamment de confidences et de verres d’alcool, le gars propose :
– Puisque nous voilà seuls tous les deux et que nous avons les mêmes intérêts, pourquoi ne pas aller céder à nos pulsions ?…
– Tout à fait d’accord, répond la fille, mon appartement est au coin de la rue.

Alors les voilà dans l’appartement. Là la fille dit :
– Je vais passer une tenue plus « confortable ». J’en ai pour cinq minutes.

Et elle va dans sa chambre pour se déshabiller. Puis elle se passe un collier de cuir avec des clous, une petite culotte en latex, un bustier de cuir, des collants noirs à résille, des hauts talons… le grand jeu quoi.

Elle sort de la chambre et trouve le gars qui se dirige vers la porte, prêt à sortir. Elle lui demande, étonnée :
– Tu viens juste d’arriver et tu veux t’en aller ? Je croyais que tu voulais une séance de perversion ?

Il la regarde, hausse les épaules et dit :
– Ah mais ça y est pour moi : j’ai enculé le chien et chié dans ton sac à main. J’ai fini.