La fidélité n’a qu’un œil

Une candidate au mariage vient s’inscrire dans une agence matrimoniale. La directrice qui la reçoit commence à rédiger l’annonce :
« Jeune fille fine, élégante et distinguée, longs cheveux blonds… »

La jeune femme l’interrompt :
– Cela ne sera pas facile… comme vous pouvez le constater, je suis borgne.

La directrice poursuit alors la rédaction de l’annonce :
« Monsieur, avec elle, soyez fidèle car cette jeune femme vous aura à l’œil. »

Comment savoir ?

On parle, entre femmes, de maris volages.
– Moi, dit l’une, j’ai une confiance totale en Marcel.
– Tout de même, quand il part une journée entière en te disant qu’il va pêcher à la ligne, qu’est-ce qui te prouve qu’en fait, il n’en profite pas pour rejoindre son amie à son domicile ?
– Ça, je suis bien sûre que non !
– Et pourquoi ?
– La preuve qu’il va réellement à la pêche, c’est qu’il ne rapporte jamais de poissons.

La sécurité du préservatif

Ma future belle-mère est une femme très belle et sexy. Un jour, alors qu’on était seuls dans son salon, elle me dit :
« Je crois que je suis amoureuse de toi et je parie que tu l’es aussi. Je vais dans ma chambre, tu as le choix : soit tu me rejoins, soit tu prends la porte à jamais et tu oublies ma fille ! »

Après avoir réfléchi, je suis sorti de la maison. Arrivé dans la cour, j’ai trouvé toute ma future belle-famille qui m’applaudissait en me disant :
« C’était un test, cela prouve que tu seras fidèle à notre fille. »

OUF… Et moi qui allais chercher des préservatifs dans la voiture… On a beau dire, le préservatif sauve vraiment !

La fidélité c’est très surfait

Hervé, Jacques et Jules arrivent aux portes du Paradis. Saint-Pierre les accueille avec ces mots :
– Je vais vous accorder un moyen de transport pour l’éternité, pour cela, je vais vous juger sur vos péchés.
– Toi Hervé, tu as été mauvais : tu as trompé ta femme plusieurs fois, tu te déplaceras sur un vélo.
– Jacques, tu as trompé ta femme une fois, tu auras une 2CV.
– Quant à toi Jules, tu n’as jamais trompé ta femme, tu auras donc une Ferrari.

Plus tard, Hervé et Jacques retrouvent Jules en train de pleurer sur le capot de sa voiture.
– Qu’est-ce qui se passe, tu as eu la Ferrari, alors pourquoi tu pleures ?

Jules relève la tête et dit :
– Je viens de voir ma femme passer sur un skateboard !