La justice des toilettes

Les perles : la police

Une femme signale une fuite d’eau dans les WC de son domicile. Elle refuse d’appeler un dépanneur et exige que les gendarmes viennent chez elle pour y effectuer une réparation sommaire.

La nuit fatale

La mère de Maxime vient de passer une semaine en déplacement à Paris pour des raisons professionnelles. Elle rentre à la maison et n’a qu’une hâte, c’est de savoir si la semaine s’est bien passée. Elle retrouve Maxime, son fils, Patrick, son mari et Ingrid, la jeune fille suédoise au pair.

Maxime lui raconte :
– Eh bien tu sais maman, une nuit il y a eu une grosse tempête, et j’ai eu très peur, alors Papa et je, on a dormi ensemble dans le même lit…

La jeune fille au pair le reprend :
– Voyons Maxime ! Tu sais bien que tu devrais plutôt dire « Papa et moi » …
– Ah non ! Ça, c’était la nuit de jeudi… Moi, je parlais de la nuit de lundi…

Le copain de sa femme

Les perles : la police

Un homme appelle les gendarmes pour leur signaler qu’il vient d’être jeté hors de chez lui par « le copain » de sa femme, qui est « une véritable brute ». Il demande le concours de la gendarmerie pour pouvoir rentrer chez lui et retrouver enfin son épouse.

Le sperme du divorce

C’est l’histoire d’un engagé de la Marine qui s’est toujours fait fort de tromper sa femme à chaque escale. Mais un beau jour, son épouse apprend les infidélités de son matelot volage…

Alors qu’il fait escale aux antipodes, on lui remet un paquet envoyé par sa femme. Le marin déballe le paquet et trouve à l’intérieur une boite métallique dans laquelle se trouvent un bon kilo de gaufrettes faites-maison, ainsi qu’une cassette vidéo de ses émissions télévisées préférées.

Ravi de pouvoir enfin oublier le mal du pays, le soir même, le marin invite ses copains à regarder la cassette avec lui, tout en dégustant les petits gâteaux.

Une bonne dizaine de marins sont réunis dans la cabine et rigolent de bon cœur devant les « Guignols » de Canal+ lorsque, au beau milieu de la cassette, les marionnettes cèdent la place à un enregistrement vidéo fait avec la caméra familiale.

La scène est édifiante : on voit l’épouse du matelot en train de prodiguer des caresses buccales au meilleur ami du mari !!! Le tout dure une quinzaine de secondes ; des secondes qui semblent durer des heures pour le marin, devenu soudain aussi blanc qu’un linge, alors que ses potes s’étranglent de rire…

Et puis l’ami du matelot, au paroxysme du plaisir atteint enfin l’extase et « crache sa purée » comme on dit… L’épouse se retourne alors lentement vers la caméra, elle tend la main vers un objet hors du champ qui s’avère être un bol rempli de pâte à gaufrette… Et elle crache ce qu’elle vient de prendre en bouche dedans !

Ceci fait, elle regarde fixement l’objectif et dit :
« Je veux divorcer… »

La main dans les préservatifs

Les perles : la police

Un monsieur demande aux gendarmes d’effectuer une perquisition dans le sac à main de son épouse. Il la soupçonne en effet d’y avoir caché une boîte de préservatifs. Sa femme dit qu’elle l’a achetée pour ses enfants. Mais lui affirme qu’il n’est pas né de la dernière pluie… À son grand étonnement, on lui répond que ce genre de vérification n’est pas du ressort de la gendarmerie. Son projet de prendre son épouse la main dans le sac a donc… capoté !