La joyeuse syphilis

Le docteur s’approche du mari qui attendait dans la salle d’attente tandis que sa femme venait d’être examinée :
– J’ai une bonne nouvelle et une mauvaise nouvelle.
– Quelle est la mauvaise nouvelle ?
– Votre femme a la syphilis.
– Eh bien ! Je me demande bien ce que ça peut être la « bonne nouvelle » avec une situation pareille !?
– Ce n’est pas avec vous qu’elle l’a attrapée !

Parler après l’amour

Un psychanalyste demande à un patient, visiblement perturbé :
– Votre femme vous parle-t-elle lorsqu’elle vient de faire l’amour ?
– Bien sûr, et même beaucoup plus souvent depuis que je lui ai offert un portable. Tenez : pas plus tard qu’hier après-midi, elle m’a appelé depuis le cabinet de son dentiste…

Comment éviter la tromperie

– Ça fait deux fois, raconte un employé à un collègue, que je rentre du bureau plus tôt que d’ordinaire et que je trouve ma femme au lit avec un amant. Qu’est-ce que tu me conseilles de faire pour que ça ne se renouvelle pas ?
– Des heures supplémentaires.

Une connaissance professionnelle

Un jeune docteur et son épouse sont invités à une soirée de gala sponsorisée par un grand laboratoire médical.

Alors qu’ils sont attablés avec des amis, une « belle plante » avec un décolleté si profond qu’il permettrait de voir la couleur de la culotte si elle en portait une, s’approche du docteur et lui glisse à l’oreille :
« Alors mon beau docteur, comment allez-vous depuis notre dernière rencontre ? »

Sans attendre la réponse, elle lui fait un clin d’œil, se retourne, et s’en va en balançant les hanches de façon très suggestive.

Aussitôt après, la femme du docteur, très énervée, interpelle son mari :
-Qui est cette femme ? lui demande-t-elle d’un ton glacial.
-Heu… Eh bien, c’est juste une connaissance professionnelle, répond le mari tout penaud.
– Ah oui, une connaissance professionnelle ?! Et tu parles de quelle profession ? La tienne ou la sienne ?

L’indigestion de spaghettis

Un médecin a une aventure extra-conjugale avec son infirmière. Elle lui annonce un bon (ou mauvais) matin qu’elle est enceinte. Comme le médecin ne veut pas que son épouse ait le moindre doute, il remet à l’infirmière une bonne somme d’argent pour payer un long voyage en Italie.
– Mais comment vais-je te faire savoir que le bébé est né ? Lui demande-t-elle.
– C’est simple, lui répond-il. Fais-moi parvenir une carte postale et écris juste SPAGHETTI sur celle-ci.

Six mois plus tard, son épouse lui téléphone au bureau et lui dit qu’il a reçu une étrange carte postale d’Italie, à laquelle elle ne comprend rien.
– Lorsque je serai à la maison ce soir, je t’expliquerai, lui dit-il.

En soirée, en arrivant à la maison, il regarde la carte et tombe au sol victime d’un arrêt cardiaque. Les ambulanciers tout en lui donnant les soins appropriés et le préparant à son transport à l’hôpital demandent à son épouse comment l’accident cardiaque est arrivé.

L’épouse leur explique que c’est à la lecture de la carte postale qu’il s’est effondré et leur lit le texte de la carte :
« Spaghetti, spaghetti, spaghetti, spaghetti : deux avec des boulettes et deux sans boulettes. »