blague sur l’Auvergne

La quête internationale…

On interroge le curé d’un village perdu au fin fond de l’auvergne :
– Croyez-vous aux miracles ?
– Ça oui, sinon, comment expliqueriez-vous ceci : alors qu’aucun de mes trente-sept paroissiens n’est jamais allé plus loin que Clermont-Ferrand, ils arrivent à dénicher des pièces de monnaie d’Iran, du Sri Lanka et même de la Patagonie pour me les refiler, le dimanche à la quête.

Les vacances auvergnates

Trois puces se rencontrent à la fin des vacances. La première demande :
– Où avez-vous passé votre congé ?
– Moi, formidable… sur le dos d’un caniche, je me suis retrouvée en Espagne… un voyage super !
– Moi, en Italie avec un épagneul… Une promenade magnifique ! Et toi ?
– M’en parlez pas… J’ai pas eu de chance ! Je suis tombée dans le porte-monnaie d’un Auvergnat. J’ai pas vu le jour de l’été !

Le téléphone pleure

Un vieux paysan qui vit, avec sa femme, dans une ferme, au fin fond de l’Auvergne, s’est mis en tête de se faire brancher le téléphone. Sa femme proteste :
– À quoi ça nous servirait, d’avoir le téléphone ? Personne ne nous appelle jamais !