blague sur l’armement

Toto et le terroriste

Un terroriste armé jusqu’aux dents monte dans un bus et hurle :
– Les mains en l’air !

Toto se lève et lui dit :
– Oh ! Là, là ! Tu m’as fait peur j’ai cru que c’étaient les contrôleurs !

Les fleurs du mal

Les perles : la justice

Histoire de braqueurs. Devant la cour d’assises de Digne (Alpes-de-Haute-Provence), le président demande à l’accusé pourquoi, le jour des faits, il était armé. La repartie du voyou sera fulgurante : « On ne fait pas un braquage avec un bouquet de fleurs ! »

L’arsenal des évadés

Les perles : la justice

Procès sous haute surveillance policière. Deux évadés de la prison des Baumettes sont jugés pour une retentissante évasion par hélicoptère qui a échoué d’un rien. Les deux hommes ont déjà été lourdement condamnés. En gros, ils ne risquent plus grand-chose. Le président Pancrazi, sur le ton de la gravité ordinaire, se prend à vouloir faire la morale à ses deux hôtes du jour :
– Vous avez utilisé une arme extrêmement dangereuse que les Américains utilisaient pour nettoyer les fossés au Vietnam !
Les détenus ne cillent pas.
– Et si le pilote de l’hélicoptère avait bougé ? demande le magistrat.
– Eh ben, on l’aurait descendu ! réplique, lapidaire, l’un des deux malfaiteurs.