Infidélité statistique

Les perles : la justice

Le président de la cour d’assises s’adresse à une femme adultère citée comme témoin : « Madame, je ne vais pas vous reprocher d’être infidèle. Sinon, je vais devoir, statistiquement, en faire le reproche à… la moitié de la salle d’audience ! ». Il ne faut effectivement pas confondre juges assis et témoins couchés.

Le constat d’auto-adultère

Les perles : la justice

Bien que le constat d’adultère ne soit plus une cause péremptoire de divorce, il arrive encore que ce genre d’acte de voyeurisme judiciaire s’accomplisse. Mais, pour que l’huissier puisse constater l’adultère, il faut une autorisation du président du tribunal. Incroyable, mais vrai : le président d’une juridiction signa l’autorisation pour un huissier d’établir contre lui-même… un constat d’adultère.

Comment obtenir une augmentation ?

Une femme de ménage désire une augmentation de 500 euros. La maîtresse de maison agacée par cette requête lui demande :
– Et pourquoi voulez-vous une augmentation ?
– Pour trois bonnes raisons, Madame ! La première c’est parce que je repasse mieux que vous, Madame.
– Pardon et qui vous a dit ça ?
– C’est votre mari qui m’a dit ça.
– Oh !
– La seconde, c’est que je fais mieux la cuisine que vous, Madame !
– N’importe quoi ! Et qui vous a dit que vous cuisiniez mieux que moi ?
– Monsieur votre mari, Madame !
– Oh !
– Enfin la troisième raison, c’est que je fais mieux l’amour que vous, Madame !

La maîtresse de maison, hors d’elle se met à hurler :
– Quoi ?!! Et c’est monsieur qui vous a dit que vous faisiez mieux l’amour que moi ?
– Non, Madame. Ça c’est le jardinier madame !
– Tenez, voici vos 500 euros.

Parentalement votre

Un homme va consulter une voyante. Cette dernière regarde sa boule de cristal :
– Je vois… je vois… je vois que vous avez deux enfants.
– Ça, c’est ce que vous croyez ! J’ai trois enfants, madame.
– Ça, c’est ce que vous croyez…

La trompeuse trompée…

– Mon mari réclame le divorce à son profit, raconte une dame à une amie, alors que c’est parce qu’il m’a menti, que notre union s’est brisée.
– C’est incroyable, ça ! Tu l’as dit au juge ?
– Bien sûr, mais c’est un homme, alors il donne raison à mon mari. Enfin, s’il n’était pas rentré à l’improviste un mardi, alors qu’il m’avait raconté qu’il serait en voyage d’affaires jusqu’au mercredi, jamais il ne m’aurait surprise avec notre voisin de palier !