Qui compte et qui lisse

Ayant perdu sa place, un comptable a décidé d’ouvrir une petite boutique de fruits et légumes. Le premier jour, il va au marché de gros à Rungis où il achète cinquante melons à un euro, qu’il met en vente au même prix d’un euro. Le soir, il a tout vendu et il fait ses comptes.
– Je n’y comprends rien, dit-il à sa femme, nous n’avons pas gagné un centime.
– C’est ta faute, aussi. Je t’avais dit d’en prendre deux fois plus !