Le vieux sage de Calcutta

C’est la vieille Golda Cohen du Sentier qui débarque un jour chez Schlomo l’agent de voyage. Elle lui dit :
– Schlomo, vends-moi un billet pour Calcutta !
– Madame Cohen, pourquoi aller en Inde ? Vous ne préférez pas aller, je ne sais pas moi, en Israël ?
– Non non Schlomo. Je veux juste aller à Calcutta.
– Mais c’est un long voyage. Et puis là-bas, on voyage dans des trains sans confort, remplis à ras bord. Et puis en Inde, qu’est-ce que vous allez manger ? Y’a rien de casher, et puis tout est trop épicé. Et je ne parle pas des maladies que vous risquez d’attraper ! C’est vraiment ce que vous voulez ?
– Oui, c’est en Inde que je veux aller. Alors Schlomo, tu me le vends ce billet ?

Finalement, Schlomo s’exécute et un peu plus tard, voici la vieille Golda qui arrive à Calcutta. Elle ne se laisse pas démonter par le bruit, les odeurs, la foule et elle se dirige vers l’ashram. Là, elle se joint à la foule qui fait la queue pour voir et dire quelques mots au gourou. Un des assistants du gourou lui dit que ça prendra bien 3 jours de queue avant de le voir :
– C’est d’accord, répond Golda

Enfin, le troisième jour de queue, elle arrive aux portes du bâtiment sacré. Là, un assistant lui dit qu’elle aura le droit de prononcer 6 mots uniquement. :
– Ça ira, répond Golda

Golda est alors escortée à l’intérieur du sanctuaire, dans la salle où le grand sage prodigue ses conseils et donne sa bénédiction aux initiés. Juste avant qu’elle ne s’adresse au Sage, un assistant lui rappelle :
– Attention, pas plus de 6 mots…

Et alors qu’elle arrive devant le vieux gourou, au lieu de s’agenouiller et de se prosterner devant lui comme les autres disciples, la vieille Golda s’arrête, se croise les bras regarde le gourou dans les yeux et lance sur un ton autoritaire :
– Abraham, rentre à la maison maintenant !