Le canard de la farce

C’est un canard qui rentre dans un bar et commande une bière. Le barman éberlué laisse tomber :
– Hé, mais t’es un canard toi !!!
– T’as plutôt une bonne vue, mon gars ! répond le canard.
– Ouais, mais je veux dire… Tu sais PARLER !?
– Ah, je vois que tes oreilles fonctionnent bien aussi… Bon, maintenant, si tu veux bien, j’aimerais avoir ma bière…

Le barman sert sa bière au canard et lui demande ce qu’il fait dans le coin.
– Oh, c’est simple ; Je suis ici pour quelques semaines ; je travaille dans l’immeuble en construction là-bas…

Et tous les jours suivants, sur le coup de midi, le canard entre dans le bar pour prendre sa bière. La même semaine, un cirque faisait escale dans la ville. Le propriétaire du cirque descend prendre un verre dans le bar et le barman en profite aussitôt pour lui parler du canard extraordinaire.
– Vous devriez le prendre dans votre cirque ! Avec un canard qui parle, vous allez faire un tabac !

Le propriétaire du cirque semble très intéressé et le lendemain, lorsque le canard revient, le barman lui dit :
– Tu sais, il y a un cirque en ville et j’ai parlé de toi au patron de ce cirque… Il a semblé très intéressé.
– Vraiment ? répond le canard
– Ouais, et même que tous les deux, vous devriez pouvoir vous faire beaucoup d’argent dans l’histoire…
– Attends deux secondes… Tu as bien parlé d’un CIRQUE, c’est ça ?
– Ouais, c’est tout à fait ça !
– Tu veux dire un de ces trucs circulaires sous une tente avec un gros piquet en plein milieu ?
– Exactement!
– Dis-moi, le chapiteau, il est fait de toile, non ? poursuit le canard
– Oui…. Je peux t’avoir un job dans ce cirque et tu commences demain. Le proprio du cirque est prêt à tout pour t’avoir !

Le canard semble très étonné :
– Et tu peux me dire ce qu’il compte faire faire à un maçon dans un cirque ?…

Toute nue dans le bar

Une femme nue entre dans un bar, s’assied et commande un whisky. Le barman interloqué la regarde longuement. Elle s’énerve :
– Et alors ? Qu’avez-vous à me lorgner comme ça ! Vous n’avez jamais vu une femme nue, ma parole ?
– Non, c’est pas ça, c’est juste que je me demande comment vous allez régler la consommation.

Les alcools féminins

Une étude réalisée auprès d’un échantillon représentatif de barmen vient d’être publiée dans la très célèbre revue scientifique « Nature ». Le but de cette enquête était de déterminer la personnalité de la clientèle féminine des débits de boissons en fonction de ses consommations.

Les résultats de cette étude très sérieuse sont ici résumés :

Boisson choisie : Bière.
Personnalité : Sans-façon, peu difficile, terre à terre.
Votre approche : Lancez-lui un défi au billard.

Boisson choisie : Cocktails.
Personnalité : Excentrique, chiante, emmerdeuse.
Votre approche : Évitez-la, à moins que vous ne désiriez devenir son garçon de cabine.

Boisson choisie : Boit un peu de tout, Whisky, Martini, etc.
Personnalité : À de la bouteille et un goût sélectif ; sait ce qu’elle veut.
Votre approche : Vous n’aurez pas à l’approcher ; elle vous paiera un verre.

Boisson choisie : Vin (à l’exception du Gros Plant).
Personnalité : Conservatrice, chic, et sophistiquée.
Votre approche : Dites-lui que vous auriez vraiment souhaité voir Balladur président de la République.

Boisson choisie : Gros Plant
Personnalité : Fille facile ; Pense avoir de la classe et être sophistiquée, mais est loin d’être comme ça.
Votre approche : Faites là se sentir plus intelligente qu’elle n’est…

Boisson choisie : Boisson forte
Personnalité : Toujours fourrée avec ses copains étudiants et bringueurs en attendant de se prendre une cuite et de se faire fourrer.
Votre approche : Coup facile en perspective. Rien de spécial à faire sinon attendre.

Des maris très prévenants

Dans un bar du Sentier, un soir, un médecin, un avocat et Simon Benchemoul se retrouvent à discuter devant leur verre.

Après sa énième gorgée de whisky, le docteur se laisse aller aux confidences :
– Demain c’est l’anniversaire de ma femme. Je lui ai acheté un solitaire et une Mercedes. Comme ça, si elle n’aime pas le diamant, elle aura toujours sa voiture et elle saura combien je l’aime.

L’avocat finit son verre et poursuit :
– Oh moi, pour le dernier anniversaire de ma femme, je lui ai payé un collier de perles et une croisière aux Seychelles. Comme ça, moi aussi, j’étais sûr que si le collier de perles ne lui plaisait pas, elle profiterait quand même du voyage. C’était ma façon de lui montrer combien je l’aime.

Simon Benchemoul appelle alors le barman, lui dit de remettre une tournée et avoue :
– Eh ben moi, pour son dernier anniversaire, j’ai acheté à ma femme un robot ménager et un vibromasseur. Comme ça je me suis dit : « Si jamais elle aime pas mon cadeau, elle pourra toujours aller se faire mettre toute seule ».