22 juin 2019 – Zaïtchick re-taille un costard

dessin d’actualité humoristique sur Christophe Barbier
22 juin 2019 – Zaïtchick re-taille un costard

Habille ton éditorialiste moisi…

  • Dentier d’économiste de droite.
  • Il avait le choix entre le talent de Bruant et son écharpe…
  • Portrait poisseux de Macron.
  • Poupée gonflable gluante de Milton Friedman.
  • Buste collant de Ronald Reagan.
  • Physique de radio (ce qu’il est moche, on dirait Sarko).
  • Micro morveux.
  • Pompes grasses à semelles pour compenser l’égo (utiles pour piétiner les acquis sociaux).
  • Portrait visqueux de Maggie Thatcher.
  • Précis d’économie Leader Price (jamais ouvert).
  • Collier suintant de chien de garde.
  • Cactus à fort coefficient de pénétration.
  • Cagoule de latex pour l’after du dîner du siècle

(caricature d’un éditorialiste moisi qui, par une coïncidence extraordinaire, ressemble fortement à Christophe Barbier)

Toute ressemblance avec un éditorialiste libéral & dandy à écharpe rouge est bien entendu fortuite.

Zaïtchick

Voltaire à la Bastille

Voltaire était prisonnier à la Bastille. Quelqu’un frappe à la porte de sa cellule :
– Qui êtes-vous ?
– Je suis le barbier de la Bastille !
– Eh bien, rasez-la !

Le crachat du coiffeur

Dans une petite ville, il y a quelques lustres, un gars arrive chez le coiffeur pour hommes. Il demande à se faire raser.

Le coiffeur lui demande :
– C’est la première fois que vous venez ?
– Oui, répond le gars, c’est la première fois.

Alors le coiffeur prend le blaireau, crache un coup sur les poils de l’ustensile, puis il le frotte sur le savon et s’apprête à en barbouiller la barbe du gars…
– Hé ! Vous n’allez tout de même pas me passer ça sur les joues après avoir craché dedans ? Vous faites ça avec tous les clients qui viennent se faire raser chez vous ?
– Oh non, répond le coiffeur, c’est parce que c’est la première fois que vous venez ; sans ça, les clients réguliers, on leur crache directement dans la gueule !