Pardon par anticipation

Un petit garçon de la campagne va se confesser. Il avoue au curé un vol de fagots. Le prêtre lui fait la morale :
– Ce n’est pas bien de voler les fagots ! Combien en as-tu pris ?
– Ben… huit, mon père : deux lundi, deux mardi et deux mercredi !
– Mais, ça ne fait que six !
– Oui… mais il y a les deux que je vais prendre ce soir !

Maëlys

Une larme qui coule sur une joue
Un mensonge que le sort déjoue
Un monstre froid, noir, sans émois
T’as emporté un soir de joie

Lazzi

copie d'écran d'actualité, Nordahl Lelandais avoue avoir tué Maëlys
Maëlys

« Lelandais avoue avoir tué Maëlys et mène les enquêteurs à son corps. » (source : Libération)