C’est mon fils…

– Habituellement, dans les autobus, il est interdit de parler au chauffeur. Cette femme devrait le savoir…
– Oui, mais le conducteur est son fils, et d’ailleurs elle ne lui parle pas.
– Pourtant, elle le distrait, car il n’a pas vu le feu rouge !
– Normal, elle lui met des gouttes dans le nez.

L’honnêteté paie toujours

Deux femmes descendent de l’autobus. Tout à coup, l’une d’elles pâlit et dit à son amie :
– Mon Dieu ! J’ai oublié de payer ma place !
– Écoute, répond l’autre, le chauffeur ne s’est aperçu de rien. Tu ne vas quand même pas te tracasser pour cela.
– Non, non, insiste la dame. Tu ne me convaincras pas. Je retourne payer. D’ailleurs, tu connais le proverbe : « L’honnêteté paie toujours ».

Deux minutes plus tard, elle revient vers son amie avec un air triomphant :
– Eh bien ! Qu’est-ce que je te disais, que l’honnêteté paie toujours ! J’ai donné au chauffeur un billet de 10 euros et il m’a rendu la monnaie sur 20 euros.

L’autobus des enfants

Les perles : l’Assurance Maladie

« Je n’ai pas d’enfant. Mon mari est conducteur d’autobus et travaille le jour et la nuit. »