La nuit fatale

La mère de Maxime vient de passer une semaine en déplacement à Paris pour des raisons professionnelles. Elle rentre à la maison et n’a qu’une hâte, c’est de savoir si la semaine s’est bien passée. Elle retrouve Maxime, son fils, Patrick, son mari et Ingrid, la jeune fille suédoise au pair.

Maxime lui raconte :
– Eh bien tu sais maman, une nuit il y a eu une grosse tempête, et j’ai eu très peur, alors Papa et je, on a dormi ensemble dans le même lit…

La jeune fille au pair le reprend :
– Voyons Maxime ! Tu sais bien que tu devrais plutôt dire « Papa et moi » …
– Ah non ! Ça, c’était la nuit de jeudi… Moi, je parlais de la nuit de lundi…

Y a-t-il un parachute dans l’avion ?

Alors qu’ils sont à 10.000 mètres d’altitude, les passagers d’un avion constatent qu’un des moteurs est en feu. Un vent de panique souffle alors dans la cabine. L’hôtesse tente de les raisonner mais ne parvient à rien, d’autant plus qu’un deuxième moteur vient de s’enflammer sur l’autre aile de l’appareil.

À ce moment, le pilote sort de la cabine de pilotage et se montre aux passagers en souriant. Il explique à tout le monde que tout va bien se passer, que la situation n’est pas critique et que l’avion est totalement sous contrôle. Du coup, les passagers se calment et vont se rasseoir.

Après son speech, le pilote extrait plusieurs paquets du cockpit et il en tend un à chaque membre de l’équipage. Un des passagers qui regarde la scène demande :
– Mais… Ce sont des parachutes ?

Et le pilote répond :
– Oui, ce sont des parachutes.
– Pourtant vous venez de nous dire que tout va bien et qu’il n’y a rien à craindre ?
– Tout à fait vrai. On va chercher de l’aide et on revient.

19 novembre 2018 – Docteur j’abuse ou la fiscalité éco(il)logique

La transition écologique pour les nuls par les nuls.

dessin d'actualité humoristique sur Édouard Philippe expliquant la transition écologique
19 novembre 2018 – Docteur j’abuse ou la fiscalité éco(il)logique

Édouard Philippe : « C’est pourtant simple : on augmente le prix du carburant pour financer la transition écologique. Donc il faut que les gens roulent plus pour que les taxes rentrent. Et s’ils ne roulent pas assez, on augmentera encore les taxes… Mais c’est pour la planète, hein ? Je vous laisse, j’ai un avion à prendre. »
(caricature d’Édouard Philippe)

Plus tu roules, plus tu pollues donc plus tu paies donc plus tu contribues à la transition écologique…

Fallait y penser, non ?

Zaïtchick

Comme une affaire de famille

C’est l’histoire d’un gars facilement influençable, qui à chaque fois qu’il croise un pote après le boulot ne peut s’empêcher de le suivre au café et ça se termine invariablement par un retour à la maison à moitié bourré sur le coup des 2 heures du mat, avec l’engueulade de bobonne en prime.

Un beau soir, il rencontre à nouveau un pote et les retrouvailles se terminent à 3 h du matin cette fois ! Un peu inquiet, le gars fait à son pote : « Purée cette fois ça passera pas !! Elle va me tuer !!! »

Son pote lui dit : « Mais tu sais pas y faire toi ! Moi je rentre sans faire de bruit pendant qu’elle dort, j’arrive dans le paddock en lui caressant les pieds et je remonte… Après ça j’lui fais le grand jeu ! »

Notre gars pense : « Engueulade pour engueulade, tant pis, je vais essayer. »

Alors il rentre chez lui sans faire de bruit, va dans son lit… il touche les pieds de sa femme dans le noir, il sent qu’elle réagit et il lui fait l’amour comme jamais il ne le lui avait fait !

La chose terminée, il va dans sa salle de bains faire un brin de toilette. À sa grande surprise il y trouve sa femme qui lui dit : « Chuuuuuuuut !!! Ne fais pas de bruit… Ta mère est malade, je l’ai couchée dans notre lit… »

Vous me reconnaissez ?

La saison de pêche n’est pas encore ouverte et un « enragé » est en train de taquiner la truite malgré tout. Soudain, un promeneur s’approche. Le marcheur engage la conversation :
– Alors, ça mord ?
– Si ça mord ? répond le pécheur en rigolant. Ici, c’est un coin INCROYABLE ! On dirait que les truites viennent ici exprès pour se faire attraper. Hier, ici même, j’en ai pris dix en moins d’une heure !!!
– Vraiment ? Tiens, j’ai une question pour vous, demande le promeneur, est-ce que vous savez qui je suis ?
– Euh, non, avoue le pêcheur.
– Eh bien, je suis le nouveau garde-pêche !
– Oh, fait le pêcheur en ravalant sa salive. Hem, et moi, est-ce que vous savez qui je suis ?
– Non.
– Je suis le plus gros menteur de la région…