La belle blonde d’Internet

Les perles : l’informatique

Le client à la hotline :
« – Oui, bonjour, j’aimerais savoir comment on fait pour tout fermer mon compte…
– (Inquiet) Que voulez-vous faire, monsieur, vous voulez résilier votre abonnement ?
– Non, je voudrais supprimer le kit de ma machine et le réinstaller.
– Très bien, monsieur, mais pour quelle raison ?
– (Le client, un peu gêné, finit par avouer.) Un jour, je suis allé sur un site à tendance érotique et il y avait une belle femme qui me disait : « Viens me voir ! » Alors moi, vous comprenez, avec mon instinct d’homme, j’y suis allé, mais le problème c’est que maintenant elle me suit partout, le pire c’est qu’elle me coûte 9 francs la minute, je ne sais plus comment m’en débarrasser, j’en peux plus, aidez- moi ! À chaque fois que j’ouvre Internet elle est là, je la vois avec sa longue chevelure blonde, vous êtes ma dernière chance !
– (Avec le sourire.) Eh bien oui, monsieur, on va arranger ça. »

La cigarette de l’avocat

Un type offre une cigarette à un avocat :
– Non, merci. C’est comme mes clients, je préfère les rouler moi-même…

Le prêt Corse

Un corse aborde un copain et lui dit :
– Prête-moi mille balles jusqu’à la paye !
– Jusqu’à la paye ? Et c’est quand la paye ?
– Bah, j’en sais rien, moi… C’est toi qui travailles…

La bague de fiançailles

Une jeune femme entre dans une bijouterie. L’air bouleversé, elle dit au bijoutier :
– Je vous rapporte la bague que mon fiancé m’avait offerte. Il vient de me laisser tomber pour ma meilleure amie. Si vous voulez bien me la reprendre, il m’avait dit qu’elle avait beaucoup de valeur !
Le bijoutier examine la bague de près :
– Et bien, ma petite dame, votre bague, elle est comme vous… plaquée !

L’arnaque au grille-pain

Une femme se rend dans un magasin afin d’obtenir un remboursement pour un grille-pain qu’elle a acheté et qui ne fonctionne pas.

Le préposé à la clientèle lui dit : « Je suis désolé madame mais vous ne pouvez obtenir de remboursement car vous avez acheté le grille-pain alors qu’il était en solde ».

La femme lève soudainement les bras dans les airs et crie « CARESSE MES SEINS, CARESSE MES SEINS ! »

Le préposé, ne sachant trop que faire, court chercher le gérant. Il explique la situation au gérant et celui-ci revient et dit à la dame : « Nous sommes désolés mais le grille-pain ne peut être remboursé puisqu’il était en promotion quand vous l’avez acheté ».

Encore une fois, la femme lève les bras et crie « CARESSE MES SEINS, CARESSE MES SEINS ! »

Le gérant, surpris et choqué, lui demande :
– Mais pourquoi madame criez-vous ça ?!
– Parce que j’aime qu’on me caresse les seins quand je me fais baiser !