La sécurité du préservatif

Ma future belle-mère est une femme très belle et sexy. Un jour, alors qu’on était seuls dans son salon, elle me dit :
« Je crois que je suis amoureuse de toi et je parie que tu l’es aussi. Je vais dans ma chambre, tu as le choix : soit tu me rejoins, soit tu prends la porte à jamais et tu oublies ma fille ! »

Après avoir réfléchi, je suis sorti de la maison. Arrivé dans la cour, j’ai trouvé toute ma future belle-famille qui m’applaudissait en me disant :
« C’était un test, cela prouve que tu seras fidèle à notre fille. »

OUF… Et moi qui allais chercher des préservatifs dans la voiture… On a beau dire, le préservatif sauve vraiment !

La baisse des performances

Un vieil homme se rend chez son médecin :
– Docteur, je suis inquiet. Quand je fais l’amour, j’entends des sifflements.
– À votre âge vous espériez quoi ? Des applaudissements ?

Le sexe en musique

J’adore faire l’amour sur de la musique mais je ne mets que des albums live, comme ça, au moins, je peux avoir des applaudissements !

La blonde de Beethoven

Dans une salle de concerts, l’orchestre achève un morceau très applaudi quand une blonde se penche vers son voisin et lui murmure à l’oreille :
– Ce que j’aimerais, c’est qu’ils jouent la 5ème symphonie de Beethoven.
– Mais, fait son voisin, un peu surpris, c’est justement ce qu’ils viennent de terminer.
– Mon Dieu ! gémit la blonde, et personne ne me l’a dit alors que c’est mon morceau favori !

Tombé sur la tête

C’est un cabaret de music-hall qui va présenter pour la première fois un numéro unique au monde : « l’homme à la tête de métal ». Il s’agit d’un acrobate qui effectue un saut d’un plongeoir haut de 3 mètres et qui se réceptionne sur la tête !

Le soir de la première, l’acrobate est dans les coulisses, en pleine concentration. Soudain, il entend la musique de Rocky, celle sur laquelle il entre en scène. Il se prépare en se plaçant un bandeau sur les yeux, puis il grimpe sur son plongeoir.

Un dernier moment de concentration, et c’est le saut de l’ange avec réception sur la tête CHTONK ! : pas un applaudissement !

L’homme se relève, salue, et remonte au deuxième plongeoir placé à 5 mètres de haut.

À nouveau, concentration, saut de l’ange, réception sur la tête CHTOOOONNNKKK ! : tout le plateau du cabaret tremble, mais toujours pas un applaudissement !
– La vache, se dit-il, ils sont durs ce soir!

L’esprit embrumé, les cervicales endolories, l’acrobate se relève, salue et remonte alors au niveau du dernier plongeoir, à 8 mètres de haut. Concentration, saut de l’ange, réception sur la tête CHTTTTOOOOOOONNNNNNKKKKKK !

Dans tout le cabaret, c’est une secousse de 7 degrés sur l’échelle de Richter, mais toujours pas un seul applaudissement ! Alors l’acrobate se relève et se met à pleurer. Au même moment, une main se pose sur son épaule et il entend :
– Tu peux commencer à te préparer, on va lever le rideau dans quinze minutes…