Où elle est la têtête ?

Un non-voyant attend à un feu tricolore. Assis à côté de lui, son superbe labrador. Un autre type en face regarde la scène. Le feu passe au rouge, le chien ne bouge pas. Deux minutes après, le feu repasse au rouge, le chien ne bouge toujours pas.

Le non-voyant sort alors un gâteau de sa poche et le tend vers le chien. Le type s’approche de l’aveugle et lui dit :
– Excusez moi, monsieur, mais votre chien ne fait pas son boulot et vous lui tendez quand même une récompense ?
– Mais non, c’est pour savoir où est sa tête, comme cela je peux lui mettre un coup de pied au cul pour la peine.

Mémoire de chien

C’est Gérard le boucher qui un jour voit un chien arriver dans sa boucherie avec un porte-monnaie dans la gueule. Gérard :
– Hé mon beau chien, qu’est-ce que tu veux ? tu veux de la viande ?

Chien :
– WOUF !

Gérard :
– Oh, mais ça c’est un chien qu’il est doué ! qu’est -Ce que tu veux ? une entrecôte ?
– un steack ?
– du mouton ?

Chien :
– WOUF !

Gérard :
– Ben dis donc ! c’est un putain de chien ça .

Il met le mouton ( un morceau ) dans un sac, prend le porte-monnaie, se paye , et rend le porte-monnaie au chien. Le chien prend tout et s’en va. Gérard très intrigué décide de suivre le chien pour féliciter le propriétaire car c’est un chien vraiment bien dressé !

Le chien rentre dans un immeuble, monte au deuxième étage et arrive devant une porte, frappe deux fois avec sa patte. Quelques secondes après, un type ouvre et commence à traiter le chien de tout les noms en le frappant .

Gérard :
– Mais enfin monsieur, ARRETEZ ! C’est le chien le plus intelligent que j’ai jamais vu, vous êtes fou de le frapper comme ça !

Le type :
– LUI ! Intelligent ? vous rigolez ! Ca fait 3 fois cette semaine qu’il oublie ses clefs !

Un plan simple

Un jour, un petit garçon de douze ans rentre dans une maison close en tenant dans ses bras une grenouille morte. Il s’adresse à la mère maquerelle :
– Je veux une de vos filles !
et il pose un billet de 100 euros sur le comptoir.

La tenancière le regarde de haut en bas et lui dit :
– Tu ne penses pas que tu es un peu trop jeune pour ça ?

Alors le garçon ressort un autre billet de 100 euros de sa poche, et reprend :
– Je veux une de vos filles, Maintenant !

La tenancière lui répond :
– Très bien, prends un siège et patiente un peu, elle sera là dans une vingtaine de minutes.

Mais le jeune garçon reprend alors 100 euros dans sa poche, les pose sur le comptoir et demande :
– Elle devra être en pleine crise d’herpès génital.

La mère maquerelle est interloquée et lui demande pourquoi, mais le jeune garçon ressort encore 100 euros et insiste :
– En pleine crise d’herpès !

Alors la maquerelle répond :
– D’accord. Assieds-toi, ça ne prendra que 10 minutes.
10 minutes plus tard, une femme arrive, ils montent tous les deux et le petit y va de sa partie de rentre dedans…

Lorsqu’il descend et repasse devant la tenancière, celle-ci lui demande :
– Allez, maintenant tu peux me le dire : Pourquoi voulais-tu une fille en pleine crise d’herpès ?

Le garçon répond :
– Maintenant, je vais rentrer chez moi et je baiserai la baby-sitter. Ce soir, papa reconduira la baby-sitter chez elle et la baisera dans la voiture. Quand papa rentrera, lui et maman feront l’amour… Et demain matin, quand papa partira au boulot, maman baisera avec le facteur… Et là j’aurai enfin le bâtard qui a roulé sur ma grenouille !