La blonde de l’aquarium

Une blonde entre dans une boutique d’animaux et demande au vendeur :
– Auriez-vous une cage-aquarium ?
– Je vous demande pardon ?
– Oui, parfaitement, mon mari m’a rapporté de Chine un poisson volant !

Femme ou chien ?

C’est un gars qui rentre dans une animalerie. Il dit à un vendeur :
– Je voudrais un chien pour ma femme.
– Désolé, on ne fait pas les échanges, lui répond le vendeur.

Le silence est d’or

Un homme entre dans une animalerie et demande un perroquet.
– Nous en avons trois, répond le vendeur. Un à 200 euros, qui parle le français et l’anglais. Un à 400 euros, qui parle le français, l’anglais, le russe, le japonais, le swahili et l’allemand…
– Et celui à 1000 euros parle le papou, l’italien, le latin et le grec ancien en plus ? le coupe le client.
– Non, répond le vendeur, il ne parle pas du tout…
– Ah bon ! Mais pourquoi coûte-t-il 1000 euros alors ?
– Parce que les deux autres perroquets l’appellent chef.

La concurrence du psitaccidé

Un monsieur entre dans une animalerie :
– Excusez-moi, dit-il au vendeur, vous vous souvenez de moi ? La semaine dernière, je vous ai acheté ce perroquet. Eh bien, je vous le ramène.
– Ah bon, pourquoi ? demande le vendeur, il ne parle pas ?
– Au contraire, se plaint le client, il parle trop et ma femme ne supporte pas la concurrence.

Les pattes coupées du canari

Un homme se rend dans une animalerie et s’achète un canari.

Une semaine plus tard, il revient chez le vendeur et lui demande une scie pour lui scier les pattes en lui expliquant que quand son canari est sur le perchoir, sa tête touche le haut de la cage, qu’il perd ses plumes et que donc il ne chante plus.

Le vendeur lui répond que s’il coupe les pattes du canari, il va crever, mais l’autre insiste et repart heureux avec sa scie, mais sous la menace du vendeur qui lui rappelle que ra gna gna et ra gna gna va mourir.

Bref, deux semaines plus tard, le mec revient, rend la scie au vendeur et demande un nouveau canari !

Le vendeur victorieux lui dit :
« Alors, je vous avais bien dis que si vous lui coupiez les pattes il allait crever votre canari ! »

Et l’autre lui répond :
« Non, c’est pas quand je lui ai coupé les pattes, mais quand je l’ai mis dans l’étau ! »