Le perroquet enregistreur

C’est une femme qui doit partir en pélérinage à Lourdes plusieurs jours et qui confie son perroquet à des amis paysans. Sachant que ceux-ci ont des manières plutôt rustaudes, et connaissant la propension de sa bestiole à ressortir injures et autres vulgarités, elle leur précise de ne pas dire de gros mots devant l’animal.

Cependant, dès le premier jour, un fort orage éclate sur la ferme. Le paysan s’écrie :
– Nom de Dieu, voilà qu’il pleut !
(Le perroquet enregistre aussitôt)

La paysanne qui était sortie pour rentrer l’ânesse, crie à l’intention de son mari :
– L’ânesse veut pas rentrer !…

Le paysan lui dit :
– Enfonce lui le bâton dans le cul, peut-être qu’elle avancera !
(Le perroquet enregistre aussitôt)

Lorsque la femme revient de son pélérinage, elle est touchée par la foi et décide de faire bénir son perroquet.

Rendez-vous est pris à la paroisse. Le jour dit, le curé s’approche de l’animal et lui blance quelques gouttes d’eau bénie avec son goupillon. Aussitôt, le perroquet s’écrie :
– Nom de Dieu, voilà qu’il pleut !
Sous le choc, la propriétaire de l’animal tombe dans les pommes.

Le vieux curé, affolé, les mains sur sa canne en bois, implore le Seigneur à haute voix :
– Mon Dieu mon Dieu, qu’est-ce que je peux faire ?

Et le perroquet lui répond :
– Enfonce lui le bâton dans le cul, peut-être qu’elle avancera !

Le langage des animaux à l’école

À l’école primaire de la cité des Bleuets, l’institutrice donne un cours aux enfants sur le langage des animaux.
« Allons les enfants, maintenant, vous allez chacun votre tour m’imiter le cri d’un animal. Allez, on commence. Qui peut me faire le cri de l’âne !? »

Jessica lève la main et sur un signe de la maîtresse, elle met ses mains en porte-voix et fait « HI HAN ».

« Très bien. » répond la maîtresse. « Maintenant, qui peut me faire le cri du mouton ? »

« Moi, moi » demande Henri. Il place alors ses mains en porte-voix et crie « BÊÊÊÊ ».

« Excellent » répond l’institutrice. « Et maintenant, plus difficile. Qui peut m’imiter le cri de la vache ? »

Et alors le petit Toto, affalé près du radiateur lève la main et dit « Moi madame, moi madame. Moi je sais ! ».

Étonnée, la maîtresse lui donne la parole :
« La vache, quand elle crie, elle fait : POUR DEMAIN, TU ME COPIERAS CENT FOIS « JE NE DOIS PLUS EMBÊTER MES PETITS CAMARADES PENDANT LA CLASSE » ! »

25 décembre 2017 – Les chorales scolaires

Une chorale dans chaque collège et chaque école d’ici 2019.

« Les écoles et collèges auront bientôt leur chorale. C’est ce qu’annonceront ce lundi matin les ministres de l’Education et de la Culture, avec un budget de 20 M€. » (source : Le Parisien)

dessin humoristique d'élèves portant des bonnets d'âne en train de chanter
25 décembre 2017 – Les chorales scolaires

Elèves : « Hi Haaan »
Professeur : « Un peu plus fortissimo le ‘Han’ ! »
(caricature de chorale)