L’embrassade des amoureux

Deux amoureux s’embrassent tendrement depuis des heures, dans l’appartement des parents de la belle enfant. Minuit sonne lorsque le garçon dit :
– Oh ! mon amour, comment pourrais-je te quitter… ?

A cet instant, la mère de la jeune fille fait son entrée, en pyjama et lance :
– Par l’autobus qui passe en bas de chez nous, ou par n’importe quel taxi, mon ami !

Rate this post

La plainte de la jeune fille

Une jeune fille accuse son soupirant de l’avoir un peu trop serrée de près, lors d’une des visites nocturnes qu’il avait l’habitude de lui rendre. Le Président du tribunal s’étonne :
– Mais, enfin, vous n’avez pas crié ?
– Oh ! si, monsieur le président.
– Mais… pas très fort.
– Non… c’est que, je craignais de réveiller maman.

Rate this post

L’ancien souffre-douleur

– Tu as l’air contrarié, dit une dame à son mari. Ça ne s’est pas bien passé, votre réunion des anciens élèves du Lycée Saint-Louis, alors que vous ne vous étiez pas revus depuis trente ans ? – Si, si. C’était très bien.
– Tu as retrouvé ce nul de Dupont, dont tu m’as si souvent parlé en te tordant de rire ?
– Oui. Il a épousé la fille dont j’étais follement amoureux, il a fait fortune en vendant des ordinateurs et il a conservé tous ses cheveux, lui.

Rate this post

L’amour de six en six

Six semaines :
« Je t’aime. »
Six mois :
« Mais oui je t’aime. »
Six ans :
« Si je ne t’aimais pas, il y a longtemps que je me serais tiré ! » Six semaines :
« Bonsoir mon amour. »
Six mois :
« Coucou, bonne journée ? »
Six ans :
« Salut, y’a du courrier ? »

Six semaines :
« Ne te dérange pas, j’y vais. »
Six mois
« Tu veux que j’y aille ? »
Six ans :
« Ca vient ? »

Six semaines :
« Chérie, Ingrid au téléphone. »
Six mois :
« C’est pour toi. »
Six ans :
« Téléphone ! »

Six semaines
« Tu n’as pas eu une enfance très drôle. »
Six mois :
« C’est vrai qu’ils sont chiants tes parents. »
Six ans
« Tu as de qui tenir ! »

Six semaines :
« Je t’emmène au Népal ! »
Six mois :
« Tu veux vraiment aller a Londres ? »
Six ans :
« On est pas bien a Paris ? »

Six semaines :
« J’ai pensé qu’une bague te ferait plaisir. »
Six mois :
« Un vase, c’est toujours utile ! »
Six ans :
« Tiens, tu t’achèteras ce que tu veux ! »

Six semaines :
« Ce n’est pas grave, ça ne tache pas. »
Six mois :
« Fais attention, voyons ! »
Six ans :
« Ce que tu es maladroite ! »

Six semaines :
« Je ne suis pas tout a fait d’accord. »
Six mois :
« La, tu as tort »
Six ans :
« C’est toujours con ce que tu dis ! »

Six semaines :
« Et en plus tu fais bien les spaghettis ! »
Six mois :
« Il y a des pâtes pour le dîner ? »
Six ans :
« Putain, encore des nouilles ! »

Six semaines :
« Qu’est-ce que tu veux boire ? »
Six mois :
« Je prendrais bien un Martini. »
Six ans :
« Et les glaçons, ça vient ? »

Six semaines :
« Ca te va bien cette robe. »
Six mois :
« Encore une nouvelle robe ? »
Six ans :
« Combien la robe ? »

Rate this post