Le bébé moche de Rodney Dangerfield

« Quand j’étais petit, j’étais vraiment très moche comme bébé… À tel point que ma mère n’a jamais voulu me donner le sein. Elle me disait qu’elle m’aimait “comme un ami”. »

Rodney Dangerfield

Rate this post

Quand le choix était trois

Un homme dit au fils de son meilleur ami qui semble trouver beaucoup de plaisir à fréquenter ses filles :
– Je t’apprécie. Tu es sérieux. Tu auras probablement un bon métier plus tard. J’aimerais que tu épouses une de mes trois filles.
– C’est à dire que j’aime les trois…
– Hé ben ! Si t’aimes l’étroit, prend donc la plus jeune !

Rate this post

C’est pas encore la SNCF

Trois anciens amis se rencontrent et se donnent des nouvelles sur ce qu’ils deviennent.

Le premier dit : « Ben moi j’ai repris la petite épicerie de mon père. Je l’ai développée et ça marche pas trop mal. C’est pas encore Carrefour mais c’est une belle épicerie. »

« Et bien moi », dit le second, « j’ai repris la petite quincaillerie de mon père. Je l’ai développée et j’en suis très content. C’est pas encore Castorama mais c’est une belle quincaillerie. »

« Et ben moi », fait le troisième, « vous vous rappelez certainement que mon père était maquereau et qu’il faisait travailler plusieurs filles sur le trottoir. J’ai repris l’affaire et je l’ai développée. C’est pas encore la SNCF, mais c’est un beau bordel quand même ! »

Rate this post

Jawad Bendaoud et Mohamed Soumah

Les perles : Jawad Bendaoud

« Comment mon ami (Soumah, l’autre prévenu), avec qui je fais du trafic de stups, me ramène sa nana qui fume des Marlboro light (Hasna Aït Boulahcen, la cousine d’Abaaoud), j’aurais su que c’était des terroristes ? Et pour gagner 50 euros ? J’y étais pour rien, c’est moi qui ai parlé aux flics, alors que j’avais un joint dans mon paquet à cigarettes. »

(Jawad Bendaoud, alias Le logeur de Daesh, alias Century 21, alias Stéphane Plaza, lors de son procès le 25 janvier 2018)

Rate this post