Ciel mon soldat !

Un soldat américain, après avoir passé six mois en Irak, a obtenu une permission de quinze jours. Fou de joie, il retrouve à Chicago sa jeune femme qui l’accueille, transportée d’enthousiasme. Après une soirée des plus mouvementées, ils s’endorment, éperdus de bonheur.

Au petit matin, la femme se met à rêver. Dans son sommeil, elle crie :
– Chéri, on frappe, c’est mon mari !

Aussitôt, mû comme par un ressort, le G.I saute du lit, rassemble ses vêtements épars et file se cacher dans un placard.

Quand il faut compter ses amants

Un gars rentre chez lui furax :
« Tu me trompes je le sais ! Alors combien d’amants t’as eu depuis qu’on est marié hein ? et crois pas que je vais me laisser faire ! »
et le gars s’en va en jetant le vase que la belle mère leur a offert.

Il va dans la cuisine, s’ouvre une bière et un peu penaud revient voir sa femme :
« Excuse moi j’étais énervé je savais plus ce que disais. »

Sa femme reste silencieuse.
« Excuse moi, j’te dis… Écoute tu va pas faire la tête, j’te dis que je me suis emporté. »

Sa femme lève la tête :
« Je fais pas la tête, je compte. »