La terreur des saloons

Dans une ville du Far West, un cow-boy arrête son cheval face au saloon pour entrer boire un verre. L’étranger se rince le gosier avec quelques whiskys, puis, au moment de remonter en selle, il s’aperçoit que son cheval a disparu.

Furax, il entre à nouveau dans le saloon, empoigne son colt, le fait tournoyer plusieurs fois avant de tirer un coup dans le plafond en hurlant :

« LEQUEL D’ENTRE VOUS BANDE DE DÉGÉNÉRÉS, A VOLÉ MON BOURRIN !!?? »

Personne ne répond.

« D’ACCORD ! JE VAIS PRENDRE UN AUTRE WHISKY ET SI MON CHEVAL NE M’ATTEND PAS LÀ DEHORS LORSQUE JE QUITTERAI CE BAR, JE FERAI EXACTEMENT CE QUE J’AI FAIT AU TEXAS ! ET CROYEZ-MOI, ÇA NE SERA PAS DE GAIETÉ DE COEUR PARCE QUE JE DÉTESTE VRAIMENT FAIRE ÇA ! »

À ce moment-là, la plupart des clients du saloon quittent le bar en catastrophe. Le gars prend alors un autre whisky, le boit calmement, puis il sort et… miraculeusement, son cheval est réapparu !

Sans dire un mot, l’étranger se met en selle et s’apprête à quitter la ville, lorsque le barman sort du saloon et demande :
« Eh dis-moi étranger, qu’est-ce que c’est que cette chose détestable que tu as fait au Texas ? »

Alors le cow-boy lui lance sans se retourner :
« J’ai dû rentrer chez moi à pied. »

Rate this post

Jamais deux fois

Un Français, un Romand et un Suisse allemand trinquent joyeusement dans un bar.

Le Français commande une bouteille de champagne et verse le précieux liquide dans des coupes. Aussitôt qu’il a bu son verre, il sort un revolver et tire dans la bouteille. Il lance alors : « en France, on a tellement de champagne qu’on a pas besoin de boire deux fois dans la même bouteille ! »

Le Suisse allemand réclame alors une bouteille d’Appentzeller qu’il partage avec ses camarades. Il boit son verre, sort un revolver et tire dans la bouteille. Il dit en souriant : « Gez nous auzi, on a dellement
d’Appentzeller qu’on a bas pesoin de poire teu fois tans la même poudeille ! »

Le Romand offre alors une tournée de blanc, sort un revolver et tire à bout portant sur le Suisse allemand en disant : « chez nous, on a tellement de Suisses allemands qu’on n’a pas besoin de boire deux fois avec le même ! »

Rate this post

L’alcool de la greffe de foie

Les perles : des contrôles de police

Après un contrôle positif, un quinquagénaire se défend : « Oui, mais c’est le médecin qui m’a prescrit de boire deux bières par jour pour faire fonctionner mon nouveau foie. »

Rate this post

Le bœuf bourguignon alcoolique

Les perles : des contrôles de police

Lors d’un contrôle pour conduite en état d’ivresse :
« Si je suis positif à votre truc, ce sera sûrement à cause de l’alcool contenu dans le bœuf bourguignon… »

Rate this post