La mort des blondes

Un homme en très mauvais état se présente chez St-Pierre, après une mort apparemment violente.

Celui-ci demande : « Mais qu’est ce qui s’est passé ? »

L’homme explique : « J’étais guide de safari en Afrique et j’accompagnais un groupe de femmes, six blondes et une brune. En traversant un pont de lianes au-dessus d’une rivière infestée de crocodiles, un coup de vent nous a fait basculer. On a tous réussi à se retenir aux cordages. Nous étions suspendus en l’air et comme le pont menaçait de lâcher à cause du poids, il fallait que quelqu’un se sacrifie. Comme j’étais le seul homme… »

Dix minutes plus tard, St-Pierre voit débarquer un troupeau de blondes dans le même état que l’homme qu’il vient de conduire au Paradis.

Il demande immédiatement aux arrivantes : « Mais ce brave homme qui s’est sacrifié, a-t-il donc fait ça pour rien ? »

L’une des blondes explique : « Bah, c’est à cause de cette maudite brune qui nous accompagnait… Quand le guide s’est laissé tomber, elle a dit : Un homme aussi courageux, il mériterait qu’on l’applaudisse… »

5 (100%) 1 vote

La mondialisation heureuse

Une enquête, décidée par l’OMS, a récemment été réalisée à l’échelle internationale. Elle contenait la question suivante : « S’il vous plaît, quelle est votre opinion sur la pénurie d’aliments dans le reste du monde ? »

Cette enquête fut un échec total car :
– en Afrique, personne ne savait ce qu’étaient des « aliments » ;
– en Europe Occidentale, personne ne savait ce qu’était une « pénurie » ;
– en Europe de l’Est, personne ne savait ce qu’était une « opinion » ;
– en Amérique du Sud, personne ne savait ce que signifiait « s’il vous plaît » ;
– aux Etats-Unis, personne ne savait ce qu’était « le reste du monde ».

Rate this post

Expérimentation animale

Des scientifiques en sciences cognitives d’Afrique du Sud ont réalisé des expériences sur un homme. Ils lui ont fait subir des électro-chocs afin de faire baisser son intelligence.

Après l’avoir baissée de 10%, le gars commençait à avoir des sueurs.

Une fois baissée de 30%, le pauvre cobaye avait bien des problèmes pour réfléchir.

À moins 60% d’intelligence, le gars était près de perdre conscience.

À moins 90 % d’intelligence, des seins ont commencé à lui pousser !

Rate this post