adultère

Parentalement votre

Un homme va consulter une voyante. Cette dernière regarde sa boule de cristal :
– Je vois… je vois… je vois que vous avez deux enfants.
– Ça, c’est ce que vous croyez ! J’ai trois enfants, madame.
– Ça, c’est ce que vous croyez…

La trompeuse trompée…

– Mon mari réclame le divorce à son profit, raconte une dame à une amie, alors que c’est parce qu’il m’a menti, que notre union s’est brisée.
– C’est incroyable, ça ! Tu l’as dit au juge ?
– Bien sûr, mais c’est un homme, alors il donne raison à mon mari. Enfin, s’il n’était pas rentré à l’improviste un mardi, alors qu’il m’avait raconté qu’il serait en voyage d’affaires jusqu’au mercredi, jamais il ne m’aurait surprise avec notre voisin de palier !

Publicité